France (cuirassé)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir France (homonymie).
France
Image illustrative de l'article France (cuirassé)
Le France.

Histoire
A servi dans Pavillon de la marine française Marine nationale française
Commanditaire Pavillon de la marine française Marine nationale française
Commandé 1er août 1911
Quille posée 30 novembre 1911
Lancement 7 novembre 1912
Armé 15 juillet 1914
Statut Coulé le 26 août 1922
Caractéristiques techniques
Type cuirassé
Longueur 166 mètres
Maître-bau 27 mètres
Tirant d'eau 9 mètres
Déplacement 23 579 tonnes
Port en lourd 25 579 tonnes
Propulsion 4 turbines à vapeur
24 chaudières
Puissance 28 000 ch
Vitesse 21 nœuds
Caractéristiques militaires
Blindage ceinture = 180-270 mm
pont = 30-70 mm
tourelle = 250-290 mm
barbette = 280 mm
kiosque = 300 mm
Armement 6x2 canons de 305 mm/45 Modèle 1910
12x1 canon 138 mm
4x1 canon de 47 mm
4 tube lance-torpilles de 500 mm
Rayon d'action 4 200 miles nautiques à 10 nœuds
Autres caractéristiques
Équipage 1 115 - 1 187
Chantier naval Ateliers et Chantiers de la Loire, Saint-Nazaire
Coordonnées 47° 27′ 06″ N 3° 02′ 00″ O / 47.45166667, -3.03333333 ()47° 27′ 06″ Nord 3° 02′ 00″ Ouest / 47.45166667, -3.03333333 ()  

Le France est un cuirassé lancé en 1912 pour la Marine française et coulé en 1922.

Il s'agit de la quatrième unité de la classe Courbet, les premiers dreadnoughts français. Il est achevé avant le début de la Première Guerre mondiale dans le cadre du programme de construction navale de 1911.

Service[modifier | modifier le code]

Pendant le conflit, il sert en Méditerranée, participant notamment au barrage d'Otrante, dans l'Adriatique. Le France accompagne son sister-ship Jean Bart en mer Noire en 1919, pendant la guerre civile russe. Le navire connaît à cette occasion en avril 1919 une mutinerie due à la lassitude de guerre, la présence de sympathisants communistes dans l'équipage et aux mauvaises conditions de vie. En 1922, le navire heurte un rocher en baie de Quiberon et sombre en quelques heures.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]