Franc-Lyonnais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Franc-Lyonnais

Blason
Informations générales
Capitale Genay
Neuville

Le Franc-Lyonnais était un ancien pays du Duché de Savoie puis du Royaume de France sous l'Ancien Régime.

Situation géographique[modifier | modifier le code]

Situé sur une étroite bande sur la rive gauche de la Saône, il était constitué de treize paroisses, formant deux parties[1] :

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Franc-Lyonnais tire vraisemblablement son origine de terres appartenant à l'Église de Lyon. Après s'être placée sous la protection du comte de Savoie, en 1398, la province est réunie au royaume de France vers 1475, tout en restant une province réputée étrangère et sise en terre d'Empire, le Franc-Lyonnais passe en 1556 un contrat avec la monarchie, garantissant ses privilèges, principalement l'exemption de la taille et des aides. Toute histoire politique du Franc-Lyonnais est celle de la défense de ces privilèges, que la monarchie essaie de reprendre au XVIIIe siècle, par l'action de ses intendants.

Lors de l'organisation de la France en départements, en 1789, le Franc-Lyonnais est séparé entre les départements du Rhône-et-Loire et de l'Ain.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alain Caraco, Un pays et ses privilèges sous l'Ancien Régime : le Franc-Lyonnais. Mémoire de maîtrise d'histoire moderne, Lyon-II, 1983, Conservé à la bibliothèque municipale de Lyon.
  • Bernard Demotz, Henri Jeanblanc, Claude Sommervogel et Jean-Pierre Chevrier, Les gouverneurs à Lyon ; 1310 - 2010 : Le gouvernement militaire territorial, Lyon, Éditions lyonnaises d'art et d'histoire,‎ 2011, 255 p. (ISBN 978-2-84147-226-0)

Références[modifier | modifier le code]

  1. Demotz et al. 2011, p. 34

Voir aussi[modifier | modifier le code]