Françoise de Portugal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Françoise de Portugal

Françoise de Portugal, née en 1800, morte en 1834, est la fille de Jean VI de Portugal et de Charlotte Joachime d'Espagne.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1816, elle épousa son oncle Charles d'Espagne, comte de Molina (1788-1855), frère cadet et héritier du roi Ferdinand VII d'Espagne.

Le couple eut rapidement 3 fils quand le roi, malgré trois mariages, n'avait toujours pas d'enfant.

Cependant en 1829, la reine, née Marie-Josèphe de Saxe, mourut dans la fleur de l'âge. Le comte et la comtesse de Molina n'imaginait pas sans déplaisir Ferdinand VII se marier une quatrième fois et avoir des fils viables qui les auraient écartés du trône.

À l'instar du monde Européen de l'époque, la cour était alors partagée entre deux courants les ultra-conservateurs dont le comte de Molina était le leader et les libéraux soutenus par le benjamin de la famille, l'infant François de Paule d'Espagne et surtout son épouse (et nièce), l'intelligente Louise de Bourbon-Siciles (1804-1844).

Les deux couples furent de redoutables adversaires. La victoire revint à l'infante Louise qui réussit à faire épouser au roi de 45 ans sa sœur cadette de 22 ans Marie-Christine de Bourbon-Siciles, qui, comme ses belle-sœurs, épousa son oncle : on ignorait alors les méfaits d'une trop proche consanguinité. Les mariages étant surtout des enjeux politiques, le pape accordait paternellement la dispense nécessaire aux princes catholiques.

Marie-Christine se trouva rapidement enceinte et le roi par la Pragmatique Sanction du 1er mars 1830 abrogea la Loi salique importée de France par le premier roi Bourbon d'Espagne. En effet, en octobre suivant, la reine donna le jour à une petite fille. Une autre fille naquit en 1832. Le roi mourut l'année suivante laissant la régence à la libérale Marie-Christine.

Les Molina, qui n'avaient pas accepté d'être éloigner du trône, déclenchèrent une guerre civile, la première des Guerres Carlistes.

Françoise de Portugal mourut l'année suivante âgée de 34 ans et le comte se remaria bientôt avec la sœur de la défunte qui, veuve d'un autre infant Espagnol, était également sa nièce.

De cette union étaient nés :

Liens internes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Jean-Charles Volkmann, Généalogie des rois et des princes, Edit. Jean-Paul Gisserot (1998)