Françoise Prévost (actrice)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Françoise Prévost (danseuse) et Prévost.

Françoise Denise Prévost est une actrice française, née le 13 janvier 1929 à Paris (16e), ville où elle est morte le 30 novembre 1997.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père, Jean Prévost, était écrivain, auteur entre autres des Frères Bouquinquant. Résistant, il est tué dans le maquis du Vercors en 1944. Sa mère, Marcelle Auclair, est cofondatrice du magazine Elle avec Hélène Lazareff.

Françoise Prévost débute au théâtre : elle y joue les classiques du répertoire et des pièces contemporaines. Ses débuts au cinéma sont discrets jusqu'à l'arrivée de la Nouvelle Vague. Elle fait partie des égéries de Pierre Kast qui la fait jouer dans Le Bel Âge, La Morte-Saison des amours et Vacances portugaises.

Atteinte, au début des années 1970, d'un cancer du sein, elle écrit Ma vie en plus, dont Yannick Bellon tire, en collaboration avec elle, le scénario de L'Amour nu en 1981. Elle meurt à Paris en novembre 1997 des suites de sa maladie[1].

Théâtre[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • Ma vie en plus, Stock, 1975
  • Mémoires à deux voix, écrit avec Marcelle Auclair, Éditions du Seuil, 1978
  • L'Amour nu, Stock , 1982
  • Les Nuages de septembre, Stock, 1985

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1957 : Chansons populaires françaises, Judson Records (États-Unis) L 3008

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice biographique sur Les Gens du cinéma

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Françoise Prévost, une actrice de la Nouvelle Vague », Le Monde, 2 décembre 1997, p. 12
  • Yvan Foucart, Dictionnaire des comédiens français disparus 694 portraits, 2147 noms, Mormoiron, Y. Foucart,‎ 2007, 1185 p. (ISBN 978-2-9531-1390-7)

Liens externes[modifier | modifier le code]