Françoise Mbango Etone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Françoise Mbango Portail athlétisme
Informations
Disciplines Triple saut
Nationalité Drapeau du Cameroun Cameroun puis Drapeau de la France France
Naissance 14 avril 1976 (38 ans)
Lieu Yaoundé
Taille 1,69 m
Poids 63 kg
Records
• Détentrice du record d'Afrique et du record olympique du triple saut (15,39 m, 2008)
Palmarès
Jeux olympiques 2 - -
Championnats du monde - 2 -
Championnats du monde en salle - 1 -
Championnats d'Afrique 3 1 1
Jeux africains 1 - -

Françoise Mbango Etone, née le 14 avril 1976 à Yaoundé, est une athlète camerounaise naturalisée française en 2010, pratiquant le triple saut. Elle est la première athlète du Cameroun à obtenir une médaille d'or olympique en athlétisme, à Athènes en 2004 et parvient à la conserver à Pékin en 2008. En 2012, elle rejoint l'équipe de France.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle a effectué une partie de ses études secondaires au lycée de la Cité Verte (Yaoundé). Durant l'année 2005-06, elle obtient une bourse universitaire pour intégrer Saint John's University. Cette obtention a été favorisée par le programme culturel de cette université envers le Cameroun[1]. L'ambassadeur camerounais à New-York a également contribué à cette obtention[2].

Carrière sportive[modifier | modifier le code]

Après avoir dans un premier temps pratiqué le saut en hauteur, discipline où elle est devenue championne du Cameroun, elle se consacre ensuite au triple saut avec une première médaille lors des jeux du Commonwealth 1998 à Kuala Lumpur.

Puis lors de ses premiers Jeux olympiques à Sydney, elle se qualifie pour la finale où elle ne finit qu'à la 10e place. Dès l'année suivante, elle obtient sa première médaille en grand championnat lors des mondiaux 2001 d'Edmonton, terminant 2e derrière la russe Tatyana Lebedeva. Puis en 2002, elle gagne une nouvelle médaille d'argent aux jeux du Commonwealth qui se déroulent à Manchester.

Elle est de nouveau devancée par sa rivale russe lors des mondiaux 2003 de Paris Saint-Denis avant enfin de prendre sa revanche lors des Jeux olympiques d'Athènes. Elle remporte le titre dans un concours où elle commence par franchir le cap des 15m30 au 2e essai, son record personnel. Ses 5 derniers sauts seront tous au-delà des 15 mètres, ce qui n'était pas encore arrivé dans un concours féminin[3].

En 2005, elle décide au tout dernier moment de ne pas participer aux mondiaux d'Helsinki, les causes de son forfait n'étant pas réellement établies.

En avril 2006, elle met au monde à New-York, lieu où elle réside, un garçon, Niels Adena[2].

Finalement son absence des sautoirs dure jusqu'au début 2008. En avril, elle effectue un début de concours à Yaoundé, dont un saut à 14,50 mètres. Son concours est toutefois interrompu par le président de la fédération camerounaise d'athlétisme, décision expliquée par une suspension pour sa non participation aux jeux d'Afrique 2007[2]. Après des débuts de reconciliation avec sa fédération (le conflit portant également sur les primes de sa médaille olympique de 2004), elle franchit 14,76 mètres aux championnats d'Afrique 2008 à Addis-Abeba, ce qui lui accorde une place pour aller défendre son titre lors des Jeux olympiques 2008 à Pékin. Cette participation est toutefois due à une intervention du CIO, sa fédération ne voulant pas l'inscrire aux jeux malgré ses performances. Lors du concours de Pekin, elle saute 15,39 mètres ce qui lui permet de remporter un deuxième titre olympique.

Françoise Mbango Etone obtient la naturalisation française en 2010[4] et est autorisée à participer aux différentes compétitions mondiales sous le maillot de l'équipe de France d’athlétisme depuis le 15 avril 2012[5]. Sa première compétition sous le maillot de l'Equipe de France est les Championnats d'Europe 2012 à Helsinki[6].

Aux Jeux Olympiques de 2012 à Londres: N’ayant pas franchi les 14,30 m requis, Françoise Mbango-Etone, double championne olympique en titre du triple saut, ne représentera pas la France, son pays d’adoption depuis 2010[7].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès international
Date Compétition Lieu Résultat Épreuve Performance
1996 Championnats d'Afrique Yaoundé 3e Triple saut 12,51 m
1998 Championnats d'Afrique Dakar 2e Triple saut 13,80 m
Jeux du Commonwealth Kuala Lumpur 2e Triple saut 13,95 m
1999 Jeux africains Johannesburg 1re Triple saut 14,70 m
2000 Jeux olympiques Sydney 10e Triple saut 13,53 m
2001 Championnats du monde Edmonton 2e Triple saut 14,60 m
2002 Championnats d'Afrique Radès 1re Saut en longueur 6,68 m
1re Triple saut 14,95 m
Jeux du Commonwealth Manchester 2e Triple saut 14,82 m
Coupe du monde des nations Madrid 1re Triple saut 14,37 m
2003 Championnats du monde en salle Birmingham 2e Triple saut 14,88 m
Championnats du monde Paris 2e Triple saut 15,05 m
2004 Championnats du monde en salle Budapest 6e Triple saut 14,62 m
Jeux olympiques Athènes 1re Triple saut 15,30 m
2008 Championnats d'Afrique Addis-Abeba 1re Triple saut 14,76 m
Jeux olympiques Pékin 1re Triple saut 15,39 m

Records[modifier | modifier le code]

Records personnels
Épreuve Performance Lieu Date
Triple saut Plein air 15,39 m Pékin 17 août 2008
Salle 14,88 m Birmingham 15 mars 2003
Saut en longueur Plein air 6,55 m Johannesburg 16 septembre 1999

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Françoise MBANGO ETONE, sur le site africansuccess.org, consulté le 17 août 2008
  2. a, b et c Accoucher puis renaître, Équipe magazine, juillet 2008
  3. Francoise MBANGO ETONE, sur le site olympic.org, consulté le 17 août 2008
  4. Ateba Biwolé, « Françoise Mbango prend la nationalité française », Le Jour,‎ 2010 (consulté le 7 février 2011)
  5. (en) « Transfers of Allegiance », iaaf.org (consulté le 7 février 2011)
  6. Ludovic Aurégan, « Françoise Mbango Etone, la double championne olympique de triple saut représentera la France à Helsinki », my-angers.info,‎ 2012 (consulté le 18 juin 2012)
  7. Jeux Olympiques 2012: Françoise Mbango jette l’éponge!. publié par AfricaPresse.com

Liens externes[modifier | modifier le code]