Françoise Loranger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Françoise Loranger (18 juin 1913 à Mont-Saint-Hilaire dans la province de Québec - 6 avril 1995 à Montréal dans la même province à l'âge de 81 ans, deux mois avant son 82e anniversaire) est une écrivaine, dramaturge et poétesse québécoise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dès l’adolescence Françoise Loranger écrit des nouvelles dans la Revue populaire. Encouragée par Robert Choquette, en 1939, elle commence à écrire des feuilletons radiophoniques. En 1949, elle publie le roman Mathieu qui devient un succès de la littérature québécoise. En 1950, avec l’arrivée de la télévision, elle écrit plusieurs dramatiques théâtrales et adapte aussi des textes russes. Elle écrit entre autres une première version du téléroman Sous le signe du lion. De 1965 à 1970, elle publie plusieurs pièces de théâtre qui connaissent un vif succès. En 1978, elle crée à Télé-Québec le drame télévisé La dame de cent ans.

Elle était mariée à l'architecte Jean Michaud qui était professeur à l'École d'Architecture de l'Université Laval à Québec.

Le fonds d'archives de Françoise Loranger est conservé au centre d'archives de Montréal de Bibliothèque et Archives nationales du Québec[1].

Honneurs[modifier | modifier le code]

Œuvres littéraires[modifier | modifier le code]

Roman

  • 1949 : Mathieu (réédité en 1990), portrait sombre de la société québécoise sous Duplessis.

Théâtre

Feuilletons télévisés ou théâtre télévisé

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fonds Françoise Loranger (MSS409) - Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).

Liens externes[modifier | modifier le code]