Françoise Laborde (femme politique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Françoise Laborde et Laborde.
Françoise Laborde
Image illustrative de l'article Françoise Laborde (femme politique)
Fonctions
Sénatrice de la Haute-Garonne
En fonction depuis le 1er octobre 2008
Membre de l'Observatoire de la laïcité
En fonction depuis le 5 avril 2013
Vice-présidente de la Délégation aux droits des Femmes du Sénat
Biographie
Date de naissance 8 juillet 1958 (56 ans)
Parti politique PRG
Groupe: RDSE
Profession Enseignante

Françoise Laborde, née le 8 juillet 1958[1], est une femme politique française. Membre du Parti radical de gauche, elle est sénatrice de la Haute-Garonne depuis son élection le 21 septembre 2008, nommée à l'Observatoire de la laïcité le 5 avril 2013.

Biographie[modifier | modifier le code]

Françoise Laborde est enseignante de profession[1]. Professeure puis directrice d'école maternelle, elle se consacre uniquement à la politique depuis son élection au Sénat en 2008[2].

Elle adhère au Parti radical de gauche. Élue locale à Blagnac (31), depuis 2001, elle occupe le poste d'adjointe au maire, déléguée à la culture.

Le 21 septembre 2008, elle est élue sénatrice de la Haute-Garonne. Elle siège au Sénat au sein du groupe parlementaire du Rassemblement démocratique et social européen (RDSE).

Elle est membre de l'observatoire de la laïcité.

Elle est mère de deux enfants[2].

Mandats[modifier | modifier le code]

Membre du Parti radical de gauche (PRG), Françoise Laborde est, depuis 2001, élue locale à Blagnac, près de Toulouse (Haute-Garonne). Elle est actuellement adjointe au maire chargée de la Culture[2].

En septembre 2008, elle est élue sénatrice de la Haute-Garonne[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (fr) Sénat, « LABORDE Françoise », sur senat.fr (consulté le 3 février 2012)
  2. a, b et c (fr) Françoise Laborde, « Mon parcours », sur francoiselaborde.fr (consulté le 3 février 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]