François de Beauharnais (1714-1800)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
François de Beauharnais
Marquis de la Ferté-Beauharnais
Naissance 16 janvier 1714
La Rochelle
Décès 18 juin 1800 (à 86 ans)
Saint-Germain-en-Laye
Origine Français
Allégeance Drapeau du Royaume de France Royaume de France
Arme Pavillon de la marine royale française Marine royale française
Grade Chef d'escadre des armées navales
Autres fonctions Gouverneur de la Martinique
Famille Maison de Beauharnais

Blason fam fr Beauharnais.svg

François de Beauharnais (VI) de Beaumont, baron de Beauville, marquis de la Ferté-Beauharnais, né le 16 janvier 1714 à La Rochelle et décédé le 18 juin 1800 à Saint-Germain-en-Laye, est un officier de marine et gentilhomme français du XVIIIe siècle. Chef d'escadre des armées navales et gouverneur et lieutenant général pour le Roi à la Martinique, il est le beau-père de l'impératrice des Français, Joséphine de Beauharnais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines et famille[modifier | modifier le code]

Fils de Claude de Beauharnais (1680-1738) et de Renée Hardouineau, fille du seigneur de La Laudanière et de La Pivoterie (1696-1744).

Carrière dans la Marine royale[modifier | modifier le code]

François de Beauharnais donna son nom à la Ferté. En 1761, il est nommé chef d'escadre des vaisseaux du roi, puis gouverneur général des îles et Terres Fermes d'Amérique, entre mai 1757 et février 1761 et assura également les fonctions de gouverneur particulier de la Martinique lors de l’invasion de celle-ci par les Anglais. Le 20 avril 1752, il fait l'acquisition du château de La Ferté-Avrain, un édifice récemment reconstruit. Par reconnaissance pour ses excellents services rendus au royaume, le 7 juillet 1764, Louis XV élève cette terre en marquisat, il lui permet de renommer La Ferté-Avrain en La Ferté-Beauharnais.

Mariages et descendance[modifier | modifier le code]

Le 13 septembre 1751, François de Beauharnais épouse à Blois Henriette Pyvart de Chastullé (1722-1767).

Trois enfants sont nés de cette union :

Veuf, François de Beauharnais épousa en 1796, Marie-Euphémie-Désirée de Tascher de La Pagerie (1739-1803)

Sources[modifier | modifier le code]

  • Érick Noël, Les Beauharnais : une fortune antillaise 1756-1796, Genève, Droz, 2003, ISBN 2600008926.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]