François Xavier Bon de Saint Hilaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

[[Catégorie:Wikipédia:ébauche HZB]]

François Xavier Bon de Saint Hilaire (1678-1761), président de la Cour des comptes de Montpellier, est rentré dans l'histoire pour l'intérêt qu'il portait à l'utilisation de la soie d'araignée comme fibre textile.

Il fait paraître en 1710 un mémoire intitulé Dissertation sur l'araignée contenant la vertu & les propriétés de cet insecte, avec la qualité & l'usage de la soie qu'il produit & des gouttes qu'on en tire pour la guérison de l'apoplexie, de la léthargie et de toutes les maladies soporeuses. Celui-ci connaît un certain succès : il est réédité plusieurs fois et traduit dans plusieurs langues dont le chinois.

C'est à la suite de la parution de ce travail que René-Antoine Ferchault de Réaumur (1683-1757) étudie les avantages et les inconvénients de la production de la soie d'araignée. Pour lui, elle est trop onéreuse à produire et de moins belle facture que celle des vers à soie.

Il est créé marquis de Saint-Hilaire par lettres patentes, en octobre 1712, et élu associé libre de l'Académie royale des inscriptions et belles-lettres en 1750.