François Véron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Véron.

François Véron (1575-1649) était un savant jésuite français, prédicateur et lecteur du roi, écrivain député du clergé pour les controverses et curé de Charenton-le-Pont près de Paris. Il est l'auteur d'une série considérable de textes (traités, actes de conférences) sur la foi catholique et contre l'Église réformée. Il a inventé une technique polémique infaillible, la Véronique, qui consiste à acculer l'adversaire en exigeant à chaque fois de lui les passages de la Bible sur lesquels il s'appuie, qu'il utilise lors des controverses avec ceux de la Religion Prétendue Réformée (RPR. Entre autres :

  • Professio fidei catholicae... (Profession de la foy catholique...)
  • Abbrégé des méthodes de traicter des controverses de religion, enseignées et prattiquées par S. Augustin et par les autres SS. Pères...
  • Apologie des Saincts Pères séants ès conciles des cinq premiers siècles... (1623)
  • Méthode nouvelle facile et solide de convaincre de nullité la Religion prétendue réformée...; Réponse à tous les livres de Calvin, Beze... (1623)
  • L'accomplissement de la prophétie de David de la prise de Montauban et de La Rochelle, et discours sur le glorieux retour de monseigneur l'illustrissime cardinal de Richelieu (1629)
  • Actes de la conférence sur tous les articles débattus en la religion, spécialement sur le S. Sacrement de l'Eucharistie par l'Escriture saincte et les falsifications des Bibles de Genève (1629)
  • Du schisme et hérésie damnable des ministres de Charenton... (après 1631)
  • Accusation faite par-devant nosseigneurs de l'Assemblée générale du clergé contre Daillé, ministre de Charenton, prédicant d'une tierce religion abolissante toutes les autres, Mestrezat, complice (1635)
  • La discipline des églises prétendues réformées de France c’est-à-dire, l’ordre par lequel elles sont conduites et gouvernées ; suivant qu’elle a esté reveue et corrigée au synode national tenu à Charenton l’an 1631 ; avec la réfutation d’icelle ... (1643)
  • De regula fidei catholicae... (Règle générale de la foy catholique...) (1645)

Plusieurs ouvrages sont traduits en anglais et en allemand.


Liens internes[modifier | modifier le code]