François Steyn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
François Steyn
Description de l'image Racing_Métro_92_François Steyn.jpg.
Fiche d'identité
Nom complet François Philippus Lodewyk Steyn
Naissance (28 ans)
à Aliwal North (Afrique du Sud)
Taille 1,91 m (6 3)
Position Arrière, Centre, Ailier, Demi d'ouverture
Carrière en senior
Période Équipe M (Pts)a
2006-2009
2006-2009
2009-2012
2012-2014
2014-2015
2015-
2015-
Natal Sharks
Sharks
Racing Métro 92
Sharks
Toshiba Brave Lupus
Sharks
Montpellier HR
18 (70)[1]
38 (78)[1]
16 (47)[1]
12 (126)
- (-)
Carrière en équipe nationale
Période Équipe M (Pts)b
2006- Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud 53 (132)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 29 juin 2014.

François Philippus Lodewyk Steyn, né le à Aliwal North (Afrique du Sud), est un joueur de rugby à XV international sud-africain. Il évolue le plus souvent au poste d'arrière ou de centre. Il est néanmoins polyvalent et peut jouer à tous les postes des lignes arrières sauf en demi de mêlée. Ce jeune espoir sud-africain s'est révélé en 2007 en gagnant la Coupe du monde de rugby à 20 ans. Joueur adroit, agile et puissant, il est très polyvalent et est réputé pour la puissance et la précision de son jeu au pied.

Biographie[modifier | modifier le code]

François Steyn devient international des moins de 19 ans et joue la coupe du monde avec cette équipe en 2006. Après seulement dix matchs avec les Natal Sharks, il connaît déjà sa première sélection internationale avec l'équipe d'Afrique du Sud le 11 novembre 2006 contre l'équipe d'Irlande. Il marque un essai dès cette première sélection. Titulaire lors des trois test matches d'automne en novembre 2006, il révèle la puissance de son jeu au pied en marquant un drop spectaculaire de 55 m[2]. Il joue ensuite les trois test-matchs contre les Anglais et les Samoa lors de la tournée d'été 2007. Lors du premier match du Tri-nations 2007, il marque deux drops décisifs dans les dix dernières minutes pour une victoire 22-19 contre l'équipe d'Australie[3].

Retenu dans le squad sud-africain pour la Coupe du monde de rugby 2007, il devient rapidement titulaire au poste de centre après la blessure de Jean de Villiers. Il dispute la coupe du monde 2007, il joue sept rencontres et brille particulièrement[4]. Lors de la finale de la coupe du monde 2007 face à l'équipe d'Angleterre, il inscrit la dernière pénalité à une distance de 48 mètres et l'Afrique du Sud devient pour la seconde fois de son histoire championne du monde. François Steyn devient le plus jeune joueur à avoir remporté une coupe du monde, à seulement 20 ans et cinq mois[5].

Il n'est qu'une seule fois titulaire lors du Tri-nations 2008, étant la plupart du temps la doublure de Percy Montgomery. En mai 2009, lors du match de Super 14 contre les Highlanders, le joueur se fait une entorse au genou, ce qui met fin à sa saison avec les Sharks[6]. Cette blessure l'éloigne des terrains pendant plus d'un mois, mais il se rétablit pour participer aux trois test matchs contre les Lions britanniques et irlandais. Entre temps, il signe un contrat de deux ans avec le Racing Métro 92 pour jouer dans le Top 14[7]. Il dispute ensuite les six rencontres du Tri-nations 2009 participant ainsi à la troisième victoire des Springboks dans la compétition.

Lors de la saison du Top 14 et d'un match entre son club, le Racing, et Clermont, il prouve une fois de plus qu'il possède un jeu au pied phénoménal en tentant, et réussissant un drop extraordinaire depuis son propre camp, à près de 60 mètres des poteaux adverses.

Non retenu dans le squad pour le Tri-nations 2010 par Peter de Villiers, Steyn manque cruellement à son équipe puisque les Springboks s'inclinent très lourdement lors des deux premières confrontations contre les All Blacks. Il est rappelé par son entraîneur vers la fin de la compétition, les Springboks sauvent l'honneur mais l'équipe finit à la dernière place de la compétition.

Il quitte le Racing Métro en juin 2012 et retourne aux Sharks[8]. En mai 2013, souffrant du syndrome des loges, il doit se faire opérer et mettre un terme à sa saison[9]. En 2014, il rejoint le Japon pour évoluer avec Toshiba Brave Lupus[10]. En décembre 2014, il annonce qu'il disputera la saison 2015 de Super 15 avec les Sharks, relançant ainsi les hypothèses sur son retour avec Springboks, équipe avec laquelle il avait rompu son contrat en 2014[11].

Carrière[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Il a honoré sa première cape internationale en équipe d'Afrique du Sud le 11 novembre 2006 contre l'équipe d'Irlande.

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club et province[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Au Tri-nations :

En coupe du monde :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « François Steyn », sur www.itsrugby.fr (consulté le 29 juin 2014)
  2. Marc Verney, « L’Afrique du Sud sereine face à l’Angleterre », sur www.rfi.fr, RFI,‎ (consulté le 17 juin 2009)
  3. « Rugby - Tri-Nations - Af. du Sud-Australie 22-19 », sur www.lequipe.fr, L'Équipe,‎ (consulté le 17 juin 2009)
  4. Nicolas Augo, « Steyn, le talent pur », sur www.rugbyrama.fr, Midi olympique,‎ (consulté le 17 juin 2009)
  5. « CM 2007-Afr. du Sud: Steyn, record de précocité », sur www.sports.fr,‎ (consulté le 17 juin 2009)
  6. « Steyn blessé au genou », sur www.lequipe.fr, L'Équipe,‎ (consulté le 17 juin 2009)
  7. « Steyn a signé au Racing », sur www.lequipe.fr, L'Équipe,‎ (consulté le 17 juin 2009)
  8. Rémi Lestang, « François Steyn de retour aux Sharks pour trois ans », sur lerugbynistere.fr,‎ .
  9. « Sharks: Fin de saison pour François Steyn », sur rugbyrama.fr,‎ .
  10. (en) « Frans Steyn leaves Sharks for Japan », sur espnscrum.com,‎ .
  11. (en) « Frans Steyn back in Bok picture? », sur sport24.co.za,‎ 1er décembre 2014.

Liens externes[modifier | modifier le code]