François Ravlenghien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis François Rapheleng)
Aller à : navigation, rechercher
Franscicus Raphelengius

François Ravlenghien, dit Raphelengius, aussi connu comme François Rapheleng, né à Lannoy, en Flandres, le 27 février 1539 et mort le 20 juillet 1597[1], est un orientaliste et linguiste de la Renaissance.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il étudia d'abord à Gand, puis à Nuremberg[2], et apprit l'hébreu à Paris sous la férule de Jean Mercier (1525-1570). Il enseigna ensuite le grec ancien à l'université de Cambridge. Parti à Anvers, pour acheter quelques livres qu'il n'avait pas pu trouver à Cambridge, il y épousa Marguerite, la fille aînée du libraire imprimeur Christophe Plantin et s'attacha à l'imprimerie de son beau-père ; leur bible royale de 1571 porte quelques commentaires de lui.

Plantin ayant quitté Anvers, Ravlenghien le remplaça à la tête de l'imprimerie. Il se retira ensuite à Leyde, où il enseigna l'hébreu et apprit l'arabe dans des livres prêtés par le recteur de l'université de Leyde, Joseph Juste Scaliger, Guillaume Postel ou Andreas Masius, l'orientaliste, conseiller du duc de Clèves, (1514-1581). Il dirigea aussi l'imprimerie de Leyde à partir de 1585.

Collègue d'Adrien Romain à l'université de Wurzbourg, Raphelengius remarqua vers 1600 de singulières analogies lexicales entre le perse et le parler du pays flamand[3]. Cette idée de parenté des langues germano-persanne fut à la base de recherches de linguistique comparée.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • (la) Lexìcon Arabicum, Leyde, 1613
  • (la) Dictionarium Cbaldaùum
  • (la) Grammatìca Hebrea

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « Discours de M. le chanoine De Schrevel », Annales du comité flamand de France, vol. 27,‎ 1903-1904, p. 74.
  2. « Discours de M. le chanoine De Schrevel », Annales du comité flamand de France, vol. 27,‎ 1903-1904, p. 71.
  3. Daniel Droixhe : L'étymon des dieux : Mythologie gauloise, archéologie et linguistique

Bibliographie[modifier | modifier le code]