François Nourissier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

François Nourissier

Naissance
Paris
Décès (à 83 ans)
Activité principale
écrivain
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture français
Genres
roman

Œuvres principales

François Nourissier, né le à Paris et mort dans la même ville le [1], est un journaliste et un écrivain français qui fut, pendant trente ans, membre de l'Académie Goncourt.

Biographie[modifier | modifier le code]

François Nourissier est successivement secrétaire général des éditions Denoël (1952-1955), rédacteur en chef de la revue La Parisienne (1955-1958), et conseiller aux éditions Grasset (1958-1996). Il a parfois été rattaché à l'école des Hussards.

Il est élu à l'Académie Goncourt en 1977 au couvert de Raymond Queneau, en devient le secrétaire général en 1983 et le président de 1996 à 2002. Il démissionne en 2008 pour des raisons de santé.

En 1962, il a épousé Hélène Cécile Muhlstein (1936-2007), artiste peintre et apparentée à la famille Rothschild. Il raconte leur relation tumultueuse, marquée par l'alcoolisme, dans le livre pseudo-autobiographique, Eau-de-feu (2008)[2].

Frappé par la maladie de Parkinson au début des années 2000, il se compare avec pudeur à un caméléon et désigne la maladie dont il souffre sous le nom de « Miss P. »[3]

Il meurt le , à 83 ans[4].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Autres

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]