François Marie II della Rovere

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Famille Della Rovere.
François Marie II della Rovere
François Marie II della Rovere, portrait de Federico Barocci
François Marie II della Rovere, portrait de Federico Barocci
Titre
duc d'Urbino
1574 – 1631
Couronnement 1574
Prédécesseur Guidobaldo II della Rovere
Successeur États pontificaux
Biographie
Dynastie Famille Della Rovere
Date de naissance 20 février 1549
Lieu de naissance Pesaro
Date de décès 28 avril 1631
Lieu de décès Casteldurante
Père Guidobaldo II della Rovere
Mère Vittoria Farnèse
Conjoint Lucrèce d'Este puis Livia della Rovere
Enfant(s) Frédéric Ubald (1621-1623)

François Marie II della Rovere
Duc d'Urbino
Blason familial des Della Rovere : d'azur au rouvre d'or aux rameaux passés en sautoir

François Marie II della Rovere (né à Pesaro le 20 février 1549 et mort à Casteldurante, aujourd'hui Urbania le 28 avril 1631[1]) fut un condottiere italien et le dernier duc d'Urbino.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Guidobaldo II della Rovere, duc souverain d'Urbino, comte de Montefeltro, et de Vittoria Farnèse, il reçut une éducation sévère et vécut de 1565 à 1568 à la cour d'Espagne. Il succéda à son père à la tête du duché en 1574.

En 1580, pour faire face aux difficultés budgétaires du duché d'Urbino, il vendit pour 100 000 écus le duché de Sora et celui d'Arce, patrimoine familial d'origine, à Giacomo Boncompagni. Le 15 septembre 1585, il reçut du pape le titre de « sérénissime » et fut armé le même jour chevalier de la Toison d'Or.

Les finances du duché assainies, il poursuivit une politique de gestion serrée et renonça autant qu'il put à l'augmentation des impôts, passant ainsi à la postérité comme un prince populaire.

Sa femme Lucrèce d'Este mourut en 1598 sans lui donner d'enfants. Le duché risquant de tomber dans le domaine de l'Église s'il n'avait pas d'héritier, il sollicita du pape l'autorisation de se remarier, qui lui fut accordée. Il épousa donc à Casteldurante en secondes noces le 26 avril 1599 sa cousine Livia della Rovere, de 36 ans plus jeune, afin de pouvoir donner un héritier au duché et d'éviter l'extinction de la lignée des Della Rovere. Le 16 mai 1605 Frédéric Ubaldo vint au monde ; il fut couronné duc très jeune et épousa Claude de Médicis en 1621, donnant même à François Marie II une petite fille, Vittoria. Celle-ci épousera en 1633 son cousin germain, Ferdinand II de Médicis.

Mais Frédéric Ubald mourut prématurément le 29 juin 1623, laissant derechef le duché à son père, lequel, constatant l'extinction de sa lignée, légua par testament le 20 décembre 1624, tous les biens des Della Rovere aux États pontificaux. Il mourut à Casteldurante le 28 avril 1631.

Il est inhumé dans l'église du Crucifix de Casteldurante, aujourd'hui Urbania.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • I Della Rovere. Piero della Francesca, Raffaello, Tiziano. Catalogue de l'exposition (Senigallia, Urbino, Pesaro, Urbania, 4 avril - ­3 octobre 2004) - éd. par P. Dal Poggetto - Electa Mondadori (ISBN 88-370-2908-X)
  • Tra Misa e Metauro. Allegrezze e preoccupazioni per Federico Ubaldo della Rovere - Renzo Fiorani - éd. par l'Archeoclub d'Italie à Castelleone di Suasa

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Augustin Theiner, Codex diplomaticus dominii temporalis S. Sedis, vol. 2, Imprimerie du Vatican,‎ 1862 (présentation en ligne)

nota : les couleurs or et azur sont celles de la ville d'Urbino.