François Marc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
François Marc
Image illustrative de l'article François Marc
Fonctions
Sénateur du Finistère
En fonction depuis le 28 septembre 1998
Réélection 21 septembre 2008
Conseiller général du Canton de Ploudiry
En fonction depuis le 3 octobre 1988
Prédécesseur Pierre Abéguilé
Maire de La Roche-Maurice
13 mars 1983 – 18 mars 2001
Successeur Jean-François Jaouanet
Biographie
Date de naissance 19 mars 1950 (64 ans)
Parti politique PS
Profession Professeur d'université

François Marc, né le 19 mars 1950, est un professeur d'université et homme politique français. Il est élu sénateur le 27 septembre 1998 et réélu le 21 septembre 2008. Il est Rapporteur général de la Commission des Finances du Sénat depuis juin 2012.

Fonctions[modifier | modifier le code]

  • Maire de La Roche-Maurice de 1983 à 2001.
  • Sénateur du Finistère (Bretagne), Membre du groupe socialiste
    • Rapporteur Général de la commission des finances
  • Conseiller général du Finistère (canton : Ploudiry) - Délégué au développement des réseaux et usages des technologies numériques

Vie politique[modifier | modifier le code]

Titulaire d'un Doctorat en Économie et Administration et d'un Doctorat d'État en Sciences de gestion, François Marc a exercé en tant que Professeur en Sciences de gestion à l’Université de Bretagne occidentale. De 1986 à 1989, il exerce le rôle de Doyen de la Faculté de Droit et de Sciences Économiques de Brest. Puis il assume, de 1990 à 1999, la responsabilité du DESS « Gestion des PME exportatrices » et participe à la création de l’IAE.

François Marc a été maire de sa commune, La Roche Maurice, de 1983 à 2001. En 1988, il devient Conseiller Général du Finistère. En 1995, il devient le 1er président de la Communauté de communes du Pays de Landerneau-Daoulas jusqu'en 1998, où il est élu Sénateur du Finistère. La même année, il devient vice-président du Conseil Général du Finistère, chargé de la Commission des Finances. Depuis 2001, il est également Président de l’Union des Elus Socialistes et Républicains du Finistère (UESR 29).

En 2008, François Marc a été vice-président de la Commission des Finances au Sénat.

Il a soutenu la candidature de Ségolène Royal à l'investiture du Parti socialiste pour la présidentielle de 2007. Son expertise en matière de fiscalité, et notamment sur les finances locales, lui a valu de faire partie, aux côtés de Dominique Strauss-Kahn et de Didier Migaud, du groupe de travail sur la fiscalité, désigné par Ségolène Royal. Leurs propositions dans ce domaine constituent l'architecture du programme fiscal de la candidate dans la campagne présidentielle de 2007.

En recueillant 87,44 % des suffrages dès le 1er tour, François Marc est réélu en 2008 conseiller général du canton de Ploudiry, et est reconduit dans ses fonctions de vice-président du Conseil général du Finistère. Au Conseil général, il est aujourd'hui délégué au développement des réseaux et usages des technologies numériques.

En mai 2008, il est désigné par le Parti socialiste comme tête de liste aux élections sénatoriales et est réélu avec 2 de ses colistiers, obtenant ainsi contre les pronostics du moment 3 des 4 sièges attribués au Finistère. Devenu vice-président de la Commission des Finances, il a présidé la Commission Spéciale chargée du Contrôle des Comptes et de l’Evaluation Interne du Sénat (2011-2012).

Lors des Primaires socialistes de 2011, il a apporté son soutien à François Hollande. Il fit partie du pôle thématique « Budget, Finances, Fiscalité » dans l’équipe de campagne de François Hollande pour l’élection présidentielle 2012.

Le 19 juin 2012, il est désigné par le groupe SOC au poste de Rapporteur général de la Commission des finances du Sénat[1].

Il est aussi membre de la commission de surveillance de la Caisse des dépôts et consignations. Au Sénat, il est également président du groupe d'amitié France-Inde.

Anciens mandats[modifier | modifier le code]

  • Maire de La Roche-Maurice durant 18 ans
  • Président du SIVOM puis de la Communauté des communes de Landerneau Daoulas

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]