François Letellier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

François Letellier est un des experts précurseurs de l'open source et il a contribué à des projets comme PERL/Comprehensive Perl Archive Network.

C'est un informaticien français ardent défenseur de l’idée que les logiciels libres et les Logiciels Open source sont un moyen essentiel de l’innovation pour l’industrie du logiciel. Il a aussi des positions très affirmées contre les brevets logiciels[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Il est CEO de ObjectWeb[2],[3] de 2003[4]à 2006 à l’INRIA.

François Letellier est le premier à introduire le concept de "troisième génération" des organisations open-source [5],[6] pour décrire des organisations à but non lucratif comme la Fondation Eclipse, la Mozilla Foundation, ObjectWeb et les autres. Le concept est similaire à celui de "OSS 2.0"[7].

François Letellier est un consultant sur les business models de l’Open source, la stratégie, la gestions de communautés, et l’Innovation ouverte[8]. Il siège au conseil d'administration d'OW2 (communauté pour le développement de middleware open source), dont il est un des membres fondateurs, de 2007 à 2012. Il siège aussi au conseil d'administration d'ACONIT (association pour la création d'un musée de l'informatique) depuis 2010.

En 2011 et 2012, François Letellier dirige Cluster Edit, le cluster des sociétés de logiciel de la région Rhône-Alpes.

Depuis 2012, il dirige le projet CERVIN - Centre de Ressources Virtuelles sur l'Innovation Numérique. Le projet CERVIN a pour ambition de contribuer à l’acculturation du plus grand nombre, toutes générations confondues, à l’informatique et aux disciplines associées. Dans ce but il vise à créer un centre de ressources virtuelles sur l’innovation numérique, sans équivalent connu à ce jour.

La 3e generation de l’ Open Source[modifier | modifier le code]

Dans ses conférences publiques et ses publications[9], F. Letellier décrit les 3 époques de l’open source:

  • 1G : La première génération (avant 1990) était formée d’individus à connexion lâche.
  • 2G : la deuxième génération est apparue avec le Www et fut celle des communautés à grande échelle fédérée par des associations d’individus (par exemple la Fondation Apache Software).
  • 3G : la troisième génération (à partir de 2000) est l’époque des "meta-organisations"[10], c'est-à-dire l’associations d’entités légales. Le but n’est pas de collaborer sur des projets ponctuels mais de mettre en place des collaborations interprojets. Comme les parties en contact ne sont plus des individus mais des entités légales, il faut un modèle de gouvernance qui ne soit plus basé sur la seule méritocracie.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • "Mythes et légendes de l'Open Source et des Logiciels libres" chapitre écrit par F. Letellier dans l’ouvrage Mythes et légendes des TIC[11], Collection ATENA, 5 avril 2011, éditions du Forum Atena[12].

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]