François Lemoyne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lemoyne.

François Lemoyne

Naissance 1688
Paris, Drapeau du Royaume de France Royaume de France
Décès
Paris, Drapeau du Royaume de France Royaume de France
Nationalité Drapeau de la France
Activités Peinture
Élèves Charles-Joseph Natoire, François Boucher, Jean-Jacques Caffieri
Mouvement artistique Classicisme
Influencé par Le Corrège & Paul Véronèse
Récompenses Prix de Rome en 1711, Premier peintre du Roi 1736

François Lemoyne ou François Le Moine, né en 1688 à Paris où il est mort le 4 juin 1737, était un peintre rococo français.

Biographie[modifier | modifier le code]

En juillet, son père, Michel Le Moyne décède, quelques mois plus tard sa mère se remarie avec Robert Le Vrac Tournière, portraitiste qui devient son premier professeur. À 13 ans, en 1701, il entre à l'Académie royale de peinture et de sculpture. Il y étudie sous la direction de Louis Galloche et y reste jusqu'en 1713 malgré une exclusion des classes de peinture à cause d'insolence (reintégré après des excuses officielles). Reçu en tant que membre de l'Académie en 1718, il y est élu professeur le 30 mai 1733. Entre temps, il part en 1723 pour l'Italie, retour en France l'année suivante.

Lors du concours de 1727, le duc d'Antin, le surintendant des bâtiments du roi, le récompense pour son tableau, La Continence de Scipion. Son travail et son talent, notamment exercés à Versailles font de lui le « nouveau Le Brun ». Il fut nommé Premier peintre du Roi.

Il travaille avec d'autres artistes de l'époque comme Donat Nonnotte, Charles-Gilles Dutillieu, Charles de la Fosse ou Coypel. Mais l'excès de travail et la mort de sa femme le rendent fou. Il se suicide en 1737. Avec lui disparaît la mode des grands plafonds allégoriques.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Louis XV offrant ses deux filles en témoignage de paix à l'Europe, salon de la Paix, 1727.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Luc Bordeaux -"François le moyne (1688-1737)", 1985, (Arthena)

Sources[modifier | modifier le code]

  • Xavier Salmon, François Lemoyne à Versailles, Gourcuff, Paris 2001, (ISBN 2-909838-57-9)
  • Cours sur la peinture du XVIIIe siècle, 2006, Université Nancy 2
  • Estampille 473 Novembre 2011, Les Somptueux décors de Le Moyne p. 48

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :