François Girardon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Girardon.

François Girardon, né le 10 mars 1628 à Troyes et mort le 1er septembre 1715 à Paris, est un sculpteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Girardon est l'un des maîtres de la statuaire décorative et monumentale.

Fils d'un fondeur, élève du sculpteur François Anguier, il devint le protégé du chancelier Séguier qui l'envoya parfaire sa formation à Rome. Il rentrera à Paris en 1652 et devient le protégé de Louis XIV.

En 1657 il épouse l'artiste peintre Catherine Duchemin (1630-1698) qui est la première femme admise à l'Académie royale de peinture et de sculpture en 1663.

Reçu académicien en 1657, il a été l'un des principaux collaborateurs de Charles Le Brun.

Il travaille avec ce dernier et avec André Le Nôtre sur le chantier du château de Vaux-le-Vicomte. Puis il participe au décor de la galerie d'Apollon à Paris au Palais du Louvre et réalise d'importantes œuvres pour les jardins du château de Versailles dont Apollon servi par les nymphes, la statue de L'Hiver, le bas-relief Le Bain des nymphes et L'Enlèvement de Proserpine par Pluton.

On lui doit, notamment, le Tombeau de Richelieu, à la Sorbonnt la statue équestre de Louis XIV érigée sur la place Louis-le-Grand (aujourd'hui place Vendôme) mais détruite durant la Révolution française et dont un modèle réduit se trouve à Paris au musée du Louvre.

Sa fille Élisabeth Girardon épousa Henri Martinot (1646-1725), horloger aux galeries du Louvre de 1670 à 1684 et horloger de la Maison du Roi de 1664 à 1725.

Collections publiques[modifier | modifier le code]

Nicolas Boileau, dit Despréaux (1636-1711), marbre, Paris, musée du Louvre.
  • L'Enlèvement de Proserpine par Pluton (1699), groupe en marbre, châteaux de Versailles et de Trianon, bosquet de la Colonnade
  • Bassin de Saturne, ou L'Hiver (1672-1677), groupe en plomb doré, châteaux de Versailles et de Trianon
  • La Mélancolie, monument funéraire d'Anne-Marie Martinozzi, Paris, église Saint-André-des-Arts
  • L'Hiver (1675-1686), statue en marbre, châteaux de Versailles et de Trianon, pourtour du parterre du nord, allée septentrionale
  • L'Hiver (vers 1674), statuette en terre cuite, châteaux de Versailles et de Trianon
  • Apollon servi par les Nymphes (1666-1675), avec la collaboration de Thomas Regnaudin (1622-1706), groupe en marbre, châteaux de Versailles et de Trianon, bosquet des Bains d'Apollon
  • Le Bain des Nymphes, avec la collaboration de Nicolas Legendre (1619-1671), bas-relief en bronze, jardins des châteaux de Versailles et de Trianon
  • La Victoire de la France sur l'Espagne (1680-1682), groupe en pierre, châteaux de Versailles et de Trianon, couronnement de la guérite sud de la grille d'honneur
  • Vasque centrale, cuvette à godrons, supportée par un fût sculpté de feuillages aquatiques et cantonné par quatre dauphins (1676), marbre blanc, jardins des châteaux de Versailles et de Trianon, bosquet des Dômes
  • Fontaine de la Pyramide (1668-1670), marbre et plomb, jardins des châteaux de Versailles et de Trianon
  • Hercule (1679), statue en pierre, châteaux de Versailles et de Trianon, fronton de l'horloge de la cour de marbre
  • Deux Amours, groupe en plomb, Versailles, Grand Trianon, bassins du parterre haut
  • Portrait d'Antoine Arnauld, théologien (1612-1694), buste en marbre, châteaux de Versailles et de Trianon
  • Portrait de Marie-Thérèse de Habsbourg, infante d'Espagne, reine de France (1638-1683), buste en bronze, châteaux de Versailles et de Trianon
  • Statue équestre de Louis XIV sous les traits de Marcus Curtius (1671-1674), avec la collaboration du Bernin, statue équestre en marbre, parc du château de Versailles, extrémité de la pièce d'eau des Suisses
  • Mater Dolorosa (1657), bas-relief en marbre, Paris, musée du Louvre[1]
  • Louis XIV à cheval (1692), groupe en bronze, Paris, musée du Louvre[2]
  • Saint Jean-Baptiste, statuette en bronze, Paris, musée du Louvre[3]
  • Nicolas Boileau, dit Despréaux (1636-1711), buste en marbre, Paris, musée du Louvre[4]
  • Vase du triomphe d'Amphitrite, vase en marbre, Paris, musée du Louvre[5]
  • Vase du triomphe de Galatée, vase en marbre, Paris, musée du Louvre[6]
  • Portrait de Pierre Mignard, premier peintre du roi (1612-1695), buste en marbre, Paris, église Saint-Roch

Par ailleurs, François Girardon a restauré et complété la sculpture gréco-romaine de la Vénus d'Arles en vue de son exposition dans la Galerie des glaces au château de Versailles.

Élèves[modifier | modifier le code]

Iconographie[modifier | modifier le code]

  • Joseph Vivien (1657-1734), Portrait de François Girardon, pastel, Paris, département des arts graphiques du musée du Louvre
  • Jacques d'Agar (1640-1719), Portrait de François Girardon représenté en Recteur de l'Académie royale de peinture et de sculpture, près d'un buste antique de ses collections vers 1675, huile sur toile, châteaux de Versailles et de Trianon
  • Gabriel Revel (1642-1712), Portrait de François Girardon représenté en Recteur de l'Académie royale de peinture et de sculpture, appuyé sur une tête en marbre de Jules César faisant partie de ses collections, huile sur toile, châteaux de Versailles et de Trianon
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :