François Depeaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

François Felix Depeaux

alt=Description de l'image François Depeaux.jpg.
Naissance 13 juillet 1853
Bois-Guillaume
Décès 11 octobre 1920 (à 67 ans)
Le Mesnil-Esnard
Nationalité Française
Pays de résidence France
Profession
Industriel
Autres activités
Collectionneur d'œuvres d'art

François Depeaux (13 juillet 1853 à Bois-Guillaume - 11 octobre 1920 au Mesnil-Esnard) est un industriel, collectionneur d'art et mécène français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Robert Antoine Pinchon, Le Pont aux Anglais, soleil couchant, 1905, huile sur toile, 54 x 73 cm, Musée des Beaux-Arts de Rouen. Ancienne collection François Depeaux

Il achète une mine de charbon près de Swansea dans le Pays de Galles et développe cette industrie.

Il possède entre 1880 et 1920 près de 600 tableaux. Suite à son divorce, une partie de sa collection est dispersée en 1901 et en 1906. En 1903, il propose 300 tableaux au musée des Beaux-Arts de Rouen. En 1909, le conservateur accepte une donation de 53 tableaux impressionnistes et postimpressionnistes. Il est l'un des défenseurs de l'École de Rouen. À sa mort, son importante collection est dispersée lors de trois ventes publiques.

Son fils Edmond Depeaux qui lui succéda dans le négoce de charbon fut condamné à mort et fusillé le 4 novembre 1941 pour détention d'armes[1].

Le 20 octobre 2012 a été inaugurée une allée François-Depeaux à La Bouille (Seine-Maritime). Elle se situe le long de la Seine à l'emplacement du château du Vracq qui fut une de ses propriétés.

Écrits[modifier | modifier le code]

  • Remarques sur les projets de voirie dans le quartier du Mont-Riboudet, Rouen, Lecerf,‎ 1901, 51 p. (OCLC 457662262)
  • Remarques sur le projet de loi pour la vente et la répartition des charbons en France,‎ 1915, 4 p. (OCLC 459179735)
  • Importation des houilles étrangères en France, Rouen, Lecerf,‎ 1915, 51 p. (OCLC 493966068)
  • Flotte charbonnière française. Transports par chalands de mer,‎ 1917, 24 p. (OCLC 459179716)
  • Projet de loi pour le développement de la marine marchande, Rouen, Lecerf, 4 p. (OCLC 459179731)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marc-Henri Tellier, François Depeaux : Le charbonnier et les impressionnistes, Rouen,‎ 2010, 24 cm × 32 cm, relié, 304 p. (ISBN 978-2-7466-0515-2, OCLC 651049214)
    Le 11 décembre 2010, l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Rouen a décerné à l'auteur le prix Gossier 2010 pour cet ouvrage.
  • François Bergot, « La donation François Depeaux au musée des Beaux-Arts de Rouen », in Hommage à Hubert Landais, Blanchard Editeur, 1987, p. 205-211
  • François Lespinasse (préf. François Bergot), L'École de Rouen, Sotteville-lès-Rouen, Rouen-Offset,‎ 1980, 221 p. (OCLC 18496892, LCCN 80155566), p. 10-11
  • Laurent Salomé (dir.), Une ville pour l'impressionnisme : Monet, Pissarro et Gauguin à Rouen, Skira Flammarion,‎ 2010, 396 p. (ISBN 9782081241923), « François Depeaux, une grande collection rouennaise », p. 124-165

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gontran Pailhès (préf. Pierre Varenne), Rouen et sa région pendant la guerre 1939-1945, Rouen, Henri Defontaine,‎ 1949, 309 p., p. 104-105

Lien externe[modifier | modifier le code]