François Delaporte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

François Delaporte, né en 1941 à Rabat au Maroc, est un philosophe et épistémologue français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après un cursus classique en philosophie à l'Université de Paris I-Sorbonne, François Delaporte soutient en 1976 son doctorat de troisième cycle en philosophie (histoire des sciences) avec une thèse intitulée Les Questions de la végétalité au XVIIIe siècle[1], préparée au Collège de France sous la direction de Michel Foucault. Boursier de la fondation Arthur Sachs, il passe une année au département d’histoire des sciences de l'Université d’Harvard, puis à l’Institut des recherches historiques de l’UNAM (Université nationale autonome de Mexico), comme professeur invité. Il obtient son diplôme d'habilitation à diriger des recherches (philosophie-histoire des sciences), qu'il présente sur travaux et soutient le 23 février 1993, à l'Université Paris VII-Denis-Diderot.

Depuis 1993, François Delaporte est professeur de philosophie à l'Université de Picardie Jules Verne à Amiens. Il a été invité à diverses occasions dans les universités d’Amérique latine : Universidad nacional autónoma de Mexico, universités de Santa Catarina et de Goias (Brésil), universités de Valparaiso et de Santiago (Chili), Université nationale de Colombie (siège de Medellin), Universidad del Norte de Barranquilla et plusieurs universités de Bogota (Colombie), dans le cadre de la Cátedra andina de filosofía francesa contemporanea.

Publications[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

  • (fr) Le Second Règne de la nature : essai sur les questions de la végétalité au XVIIe siècle, préface de Georges Canguilhem, Paris, Flammarion, 1979, 242 pages
    • (en) Nature's Second Kingdom, Cambridge, Massachusetts Institute of Technology Press, 1982
    • (de) Das zweite Naturreich, Francfort, Ullstein Materialen, 1983
  • (en) Disease and Civilization, The Cholera in Paris, 1832, avant-propos de Paul Rabinow, Cambridge-Londres, Massachusetts Institute of Technology, 1986, 250 pages
  • Histoire de la fièvre jaune, Naissance de la médecine tropicale, présentation de Georges Canguilhem, Paris, Payot, 1989, 182 pages (Prix de l’histoire de la médecine, MEDEC 1990)
    • (es) Historia de la fiebre amarilla, Mexico, Universidad nacional autonoma de Mexico/Centre d'études mexicaines et centraméricaines, 1989
    • (en) The History of Yellow Fever, Cambridge, Massachusetts Institute of Technology Press, 1991
    • (ja) Ounetsu no rekishi: Tokyo, Misuzu Shobo, 1993
  • (en) A Vital Rationalist: Selected Writings from Georges Canguilhem, éd. Zone Books, New-York, 1994, 481 pages
  • (fr) Les épidémies, Cité des Sciences et de l'Industrie, Presses Pocket, Paris, 1995, 126 pages
    • (es) Las epidemias, RBA Editores, Barcelone, 1995
  • (fr) Histoire des myopathies (en collaboration avec Patrice Pinell), Payot, Paris, 1998, 274 pages
  • (fr) La Maladie de Chagas : histoire d'un fléau continental, Payot, Paris, 1999, 218 pages.
    • (pt) La Doença de Chagas, Ribeiro Prieto, Holos Editora, 2003.
  • (es) Filosofia de los acontecimientos, Medellin, Universidade Nacionale de Colombia, Universidade de Antioquia, 2002, 250 pages.
  • (fr) Anatomie des passions, Paris, PUF, 2003, 220 pages (Prix de la société française d’histoire de la médecine, 2003).
    • (es) Anatomia de las pasiones, Universidad Uninorte, Baranquilla, Colombia, 2005.
    • (en) Anatomy of the Passions, Stanford University Press, 2008.
  • (fr) Figures de la médecine, Paris, Éditions du Cerf, coll. « Passage », 2009, 220 pages.
  • (fr) La Fabrique du visage. De la physiognomonie antique à la première greffe. Avec un inédit de Duchenne de Boulogne, avec Emmanuel Fournier et Bernard Devauchelle, Paris, Editions Brepols, coll. De Diversis Artibus, 2010, 350 pages.

Articles (sélection)[modifier | modifier le code]

  • (en) « Theories of Osteogenesis in the Eighteenth Century », Journal of History of Biology, Kluwer Academic Publishers Dordrecht, Boston, Londres, vol. 16, no 3 (automne 1983), p. 343-360.
  • « Vie végétale », Encyclopaedia Universalis, 1991, vol. 23, 388-391 (ad vocem).
  • « Georges Canguilhem  », in Vies et Portraits, Universalia, Encyclopédia Universalis, 1994, 84, p. 482-484.
  • (en) « Romana's Sign », Journal of History of Biology, Kluwer Academic Publishers Dordrecht, Boston, Londres, automne 1997, vol. 30, no 30, p. 357-366.
  • (en) « Foucault, epistemology and history », Economy and Society, Routlege, 1998, vol. 27, no 2 et 3, p. 285-297.
  • (fr) « Le choléra : présent et passé », Communications, Seuil, 1998, no 66, p. 75-85.
  • (fr) « Le miroir de l’âme », Communications, Seuil, no 75, 2004, p. 17-30.
  • (en) « Chagas Today, Parasitic diseases in Brazil: the construction of parasitology, XIXth-XXth », in Parassitologia, Université de Rome La Sapienza, Official Journal of the Italian Society of Parasitology, A. Opinel et G. Gachelin (dir.), vol. 47, no 3-4, décembre 2005, p. 319-329.
  • (fr) « Le visage, œuvre de la main », Le Monde diplomatique, mars 2006.
  • (fr) « La transplantation partielle de face », La Revue du praticien, décembre 2007.
  • (en) « The discovery of the vector of Robles disease », in Parassitologia, Université de Rome La Sapienza, Official Journal of the Italian Society of Parasitology, vol. 50, septembre 2008, p. 227-231.

Parutions dans des ouvrages collectifs[modifier | modifier le code]

  • (fr) La Problématique historique et la vie, in Georges Canguilhem, philosophe, historien des sciences, Albin Michel, 1993, p. 223-232.
  • (en) The History of Medicine According to M. Foucault, in Jane Goldstein éd., Foucault and the Writing of History Today, Basil Blackwell, Oxford - Cambridge, mars 1994, p. 137-149.
  • (fr) La Nouveauté en pathologie, in Vers de nouvelles maladies, P.U.F., 1998, p. 9-37.
  • (fr) Duchenne, Darwin et la mimique, in Duchenne de Boulogne, école nationale des beaux-arts, 1999, p. 79-86.
  • (fr) La Connaissance du vivant, in Philosopher 2, sous la direction de Christian Delacampagne et Robert Maggiori, Paris, Fayard, 2000, p. 235-245.
  • (de) Die Problematik der Geschichte und das Leben, in C. Borck, V. Hess, H. Schmidgen (éd.), MaB und Eigensinn, studien im AnschluB an Georges Canguilhem, Wilhelm Fink Verlag, Munich, 2005, p. 295-316.
  • Articles in Dictionnaire de la pensée médicale, sous la direction de Dominique Lecourt, PUF, Paris, 2004. - " Alexandrie (Ecole d’) " 24-26. - " Auto-expérimentation ", op. cit., 133-137. - « Choléra », op. cit., 243-249. - " Contagion et infection ", op. cit., 283-287. - " Epidémie ", op. cit., 418-425. - " Expérimentation animale ", op. cit., 466-470. - " Fécondation artificielle " (en collaboration avec Cécilia Delaporte), op. cit., 481-488. - " Fièvre jaune ", op. cit., 495-499. - " Filarioses ", op. cit., 500-501. - " Hippocratisme ", op. cit., 571-573. - " Myopathies ", op. cit., 770-772. - " Parasitologie ", op. cit., 837-843. - " Photographie ", op. cit., 874-876. - " Syphilis ", op. cit., 1104-1110. - " Trypanosomiase africaine ", op. cit., 1161-1163. - " Trypanosomiase américaine ", op. cit., 1163-1167. - " Vivisection ", op. cit., 1214-1219.
  • (fr) Foucault, Canguilhem et les monstres, in Canguilhem, histoire des sciences et politique du vivant, J.-F. Braunstein (éd.), P.U.F., 2007.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le Second Règne de la nature : essai sur les questions de la végétalité au XVIIe siècle, préface de Georges Canguilhem, Paris, Flammarion, 1979.