François Cornut-Gentille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
François Cornut-Gentille
Fonctions
Député de la 2e circonscription de la Haute-Marne
En fonction depuis le 2 avril 1993
(21 ans, 4 mois et 26 jours)
Élection 28 mars 1993
Réélection 1er juin 199716 juin 200217 juin 200717 juin 2012
Prédécesseur Guy Chanfrault (PS)
Maire de Saint-Dizier
En fonction depuis le 19 juin 1995
(19 ans, 2 mois et 9 jours)
Prédécesseur Guy Chanfrault (PS)
Biographie
Date de naissance 22 mai 1958 (56 ans)
Lieu de naissance Saint-Mandé (Val-de-Marne)
Parti politique UMP

François Cornut-Gentille, homme politique français, né le 22 mai 1958 à Saint-Mandé (Val-de-Marne).

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en 1958 à Saint-Mandé (Val-de-Marne), François Cornut-Gentille est marié et père de cinq enfants. Son oncle, Bernard Cornut-Gentille, fut ministre du général de Gaulle et maire de Cannes.

De 1983 à 1993, il est chargé d’études puis directeur des études d’opinion dans deux instituts de sondage, la Sofres et Louis Harris.

À Saint-Dizier, il mène un ambitieux programme de rénovation urbaine afin de tenter de réunifier une ville partagée entre son centre ville et son quartier moderne, le Vert-Bois.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

En 1988, il est nommé secrétaire départemental du RPR en Haute-Marne.

En 1993, il devient député de la seconde circonscription de Haute-Marne, sous l'étiquette RPR (réélu en 1997, 2002, 2007 et en 2012 sous l'étiquette UMP). Le 17 juin 2012, il est réélu au second tour de l'élection législative dans la deuxième circonscription de la Haute-Marne, avec 60,98 % des voix.

En 1995, il est élu maire de Saint-Dizier (réélu en 2001, en 2008 et 2014). À Saint-Dizier, il mène un ambitieux programme de rénovation urbaine afin de tenter de réunifier une ville partagée entre son centre ville et son quartier moderne, le Vert-Bois. Le 23 mars 2014, il est réélu au premier tour avec 72,63 % des voix à la mairie de Saint-Dizier.

Depuis 2004, il est l'animateur du club de la boussole, amicale informelle d'une cinquantaine de députés UMP.

Spécialiste des questions de défense[modifier | modifier le code]

Spécialiste des questions de défense au sein de l'Assemblée nationale, il est en 2002 rapporteur pour avis de la commission de la défense de l'Assemblée nationale pour le budget de la Défense. En juin 2003, il est l'auteur d'un rapport Le Ministère de la Défense et la réforme budgétaire.

En 2004, devenu membre de la commission des finances, il devient rapporteur spécial des crédits de la Défense. En 2007, il réintègre la commission de la défense et reprend le suivi budgétaire des crédits d'équipement de la défense et de la dissuasion.

Entre 2008 et 2012, il mène la mission de suivi de la réforme du ministère de la défense avec le député socialiste Bernard Cazeneuve.

En 2012, à la suite des élections législatives, il réintègre la commission des finances où il est nommé rapporteur spécial du budget de la défense pour ce qui concerne la préparation de l'avenir (programmes budgétaires 144 et 146).

A l'automne 2013, il mène en tant que rapporteur spécial le premier contrôle parlementaire sur l'Ecole polytechnique.

Réforme de l'État[modifier | modifier le code]

En octobre 2009, il est chargé d'une mission auprès du ministre du budget, des comptes publics et de la réforme de l'État, sur la mise en place d'indicateurs de qualité des services publics. Son rapport a été remis le 3 mars 2010.

En 2011, avec le député Christian Eckert, il a mené une mission d'évaluation de la RGPP pour le comité d'évaluation et de contrôle des politiques publiques de l'Assemblée nationale. Le rapport principal a été publié en décembre 2011 ; un rapport de suivi en novembre 2012.

France-Espagne[modifier | modifier le code]

Depuis 2002, François Cornut-Gentille devient président du groupe d'amitiés parlementaires France-Espagne qui regroupe plus d'une centaine de députés français.

Reconnu pour sa connaissance du monde hispanique, il participe au forum civil franco-espagnol qui se tient concomitamment à chaque sommet d’État franco-espagnol.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Le Ministère de la Défense et la réforme budgétaire, Assemblée nationale, juin 2003
  • La Participation pour tous, rapport au Premier ministre, la Documentation française, octobre 2005
  • Modernisation de l'État, qualité des services publics et indicateurs, rapport au ministre du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l'État, mars 2010

Lien externe[modifier | modifier le code]

Mandats[modifier | modifier le code]