François Christiaan Erasmus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
François Christiaan Erasmus
François Christiaan Erasmus vers 1953
François Christiaan Erasmus vers 1953
Fonctions
Ministre de la justice
1959 – 1961
Premier ministre Hendrik Verwoerd
Gouvernement Gouvernement Verwoerd
Prédécesseur Charles Swart
Successeur John Vorster
Ministre des forêts
1956 – 1958
Premier ministre JG Strijdom
Gouvernement Gouvernement Strijdom
Prédécesseur Johannes Hendrikus Viljoen
Successeur Paul Sauer
Ministre des postes
1949 – 1950
Premier ministre Daniel François Malan
Gouvernement gouvernement Malan
Prédécesseur Theophilus Dönges
Successeur Jozua François Naudé
Ministre de la défense
1948 – 1959
Premier ministre Daniel François Malan
JG Strijdom
Hendrik Verwoerd
Gouvernement gouvernement Malan
gouvernement Strijdom
gouvernement Verwoerd
Prédécesseur Jan Smuts
Successeur Jacobus Johannes Fouché
Membre du parlement pour la circonscription de Moorreesberg
1933 – 1961
Premier ministre James Barry Hertzog
Jan Smuts
Daniel François Malan
JG Strijdom
Hendrik Verwoerd
Biographie
Date de naissance 1896
Lieu de naissance Merweville,
Cape Colony flag.png Colonie du Cap
Date de décès 1967
Nationalité Sud-africaine
Parti politique parti national
Diplômé de Université du Cap
Profession Avocat

François Christiaan Erasmus (1896-1967) était un avocat et un homme politique d'Afrique du Sud, membre du Parti national, député (1933-1961) qui fut ministre de la défense (1948-1959), ministre des postes (1949-1950), des forêts (1956-1958) et enfin ministre de la justice (1959-1961).

Origines et études[modifier | modifier le code]

François Christiaan Erasmus est né dans le district de Merweville, colonie du Cap. Après une scolarité au lycée de Worcester, il poursuit des études de droit à l'université du Cap.

Avocat stagiaire auprès du président de la division provinciale de la cour suprême au Cap, il est nommé en 1927 procureur général adjoint pour le Sud-Ouest africain mais démissionne quasi immédiatement pour un poste permanent au sein de l'organisation administrative du parti national, alors au pouvoir.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

F.C.Erasmus (en haut le 3ème en partant de la gauche) fait partie des 19 députés nationalistes qui fondent le Parti national purifié sous la direction de Daniel Malan (au centre)

Secrétaire au conseil fédéral du parti national, il est député de la circonscription de Moorreesberg (province du Cap) de 1933 à 1961.

Ministre de la Défense (1948-1959)[modifier | modifier le code]

En juin 1948, il entre dans le gouvernement de Daniel François Malan en tant que ministre de la défense chargé des Forces de Défense de l'Union de l'Afrique du Sud (Union Defence Forces). Il entreprit alors de purger l'armée de ses éléments anglophones ou liés à l'ancien gouvernement de Jan Smuts afin d'assurer une certaine homogénéité politique et ethnique afrikaner.

F.C. Erasmus fait également moderniser l'armée et créée une académie militaire près de Pretoria à Voortrekkerhoogte sur les modèles de Sandhurst et West Point.

En 1949, il se rend aux États-Unis pour acheter des nouveaux équipements pour l'armée de l'air.

En 1950, il se rend en France, au Royaume-Uni, aux États-Unis et au Portugal pour développer la coopération militaire entre l'Afrique du Sud et ces pays.

En 1956, F.C. Erasmus renforce les liens d'amitiés de l'Afrique du Sud avec l'État d'Israël en accueillant chaleureusement le général israélien Ygal Allon.

Ministre de la Justice (1959-1961)[modifier | modifier le code]

En décembre 1959, le premier ministre Hendrik Verwoerd le nomme ministre de la justice.

À ce poste, il lui revient de déclarer l'état d'urgence dans le pays suite au massacre de Sharpeville le 21 mars 1960, et de faire appliquer les lois relatives au placement en garde à vue pour plusieurs mois de 2 000 opposants politiques ainsi l'arrestation de plus de 20 000 personnes.

En 1961, F.C. Erasmus se retire de la vie politique. Il meurt le 7 janvier 1967.