François Bloch-Lainé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

François Bloch-Lainé (né le 25 mars 1912 à Paris et mort le 25 février 2002 à Paris) est un haut fonctionnaire et militant associatif (scoutisme, logement, tourisme social, etc.).

Biographie[modifier | modifier le code]

François Bloch-Lainé, fils de Jean Bloch, haut fonctionnaire et de Suzanne Lainé, petit-neveu de Léon Blum et arrière-arrière petit neveu de David Lévi Alvarès, il suit des études à l'école Gerson, puis au Lycée Janson-de-Sailly dans le 16e arrondissement de Paris. Il est commissaire Route aux Scouts de France.

Docteur en droit et Diplômé de l'École libre des sciences politiques, il commence sa carrière comme inspecteur des finances en 1936. Petit détour par l'Asie : en poste en Chine, puis en Indochine, il revient en France en 1946.

Directeur de cabinet de Robert Schuman, puis Directeur du Trésor au ministère des Finances en 1947, il devient un familier de l'univers de la finance. De 1952 à 1967, il prend la direction de la Caisse des dépôts et consignations et de la Banque européenne d'investissement et de 1967 à 1974 la présidence du Crédit lyonnais. Il en est brutalement écarté par Valéry Giscard d'Estaing, qui ne lui a jamais pardonné son appartenance gaulliste, ni non plus que le Général l'ait par deux fois sollicité pour le poste ministériel des Finances avant de se résigner à nommer Giscard. Il a participé à la création du réseau des SEM (Sociétés d'Économie Mixte, dont l'actionnariat est à la fois public et privé), et de la SCET (Société centrale pour l'équipement du territoire, chargée du développement et du partenariat avec les SEM), au lendemain de la guerre pour rééquiper le territoire (voiries...) et construire logements et équipements publics qui faisaient cruellement défaut

François Bloch-Lainé apporte son savoir-faire et ses compétences dans divers secteurs comme l'aménagement du territoire, l'audiovisuel ou l'industrie des matières premières. À partir des années 1970, il s'engage en faveur de la recherche médicale et notamment à l'Institut Pasteur. Il est également membre du comité de direction de la Croix-Rouge française.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]