François Benoist

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Benoist.

François Benoist, né à Nantes le 10 septembre 1794 et mort à Paris le 6 mai 1878, est un organiste et compositeur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il étudie au Conservatoire de Paris avec Adolphe Adam et Charles-Simon Catel et remporte en 1815 le Prix de Rome pour sa cantate Œnone.

En 1819, il devient organiste du roi à la Chapelle des Tuileries, successivement sous Louis XVIII, Charles X puis Napoléon III, et fut le premier grand professeur d’orgue au Conservatoire de Paris. Il compta parmi ses élèves César Franck qui lui succédera en 1871, Charles-Alexis Chauvet, Théodore Salomé, Camille Saint-Saëns, Charles Lecocq, Louis James Alfred Lefébure-Wély, Paul Wachs, Émile Paladilhe, Renaud de Vilbac et Adolphe Adam entre autres.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Il a écrit deux opéras, quatre ballets, une messe de requiem, et de nombreuses pièces pour orgue.

  • Léonore et Félix, opéra-comique, 1821
  • Chœur d'adieu, 1836
  • La Gipsy, ballet, 1839
  • Le Diable amoureux, ballet, 1840
  • Messe de Requiem pour trois voix d'homme et une d'enfant, avec accompagnement d'orgue ad libitum, 1842.
  • Othello, opéra, 1844
  • L'Apparition, opéra, 1848
  • Nisida ou les Amazones des Açores, ballet (livret d'Eugène Deligny), 1848
  • Pâquerette, ballet (avec Arthur Saint-Léon), 1851
  • Messe à 4 voix, orgue et orchestre, 1861
  • Ave Maria pour mezzo-soprano
  • Kyrie à 4 voix
  • O Salutaris à une voix,
  • Cantique à la Sainte Vierge

Pièces pour orgue[modifier | modifier le code]

  • Bibliothèque de l’organiste, série de Suites en 12 cahiers, publiés entre 1841 et 1861 à Paris, Veuve Canaux.
  • Recueil de quatre morceaux pour orgue : Andante, Fugue sur le Pange lingua, Marche religieuse, Communion, Paris, Graff, 1861.
  • Deux Préludes, Paris, Au Ménestrel, Heugel et Cie, collections de La Maîtrise, publiées sous la direction et avec notes de L. Niedermeyer et J. D’Ortigue (La Grande Maîtrise), vers 1860.

Rééditions[modifier | modifier le code]

Une partie de l’œuvre pour orgue de François Benoist a été rééditée par les Éditions Musicales Chanvrelin, Paris, 1997 : Offertoire n° 5 (mi b), Élévation n° 1, Offertoire n° 6 (fa), Élévation n° 3 (si b), Pièce n° 3 (sol), Pièce n° 12 (Flûtes), Offertoire n° 4 (ut), Pièce n° 4 (sol), Grand Chœur n° 1 (mi mineur), Élévation n° 4 (sol), Pièce n° 1 (ut), Offertoire n° 7 (ut), Ave Maris Stella, Kyrie des semi-doubles.

Les Éditions Publimuses (Boulogne-Billancourt) ont publié une intégrale des pièces d’orgue, éditée par François Sabatier et Nanon Bertrand (épuisée) : vol. I, 1996, 230 p., vol. II, 1999, 220 p. Une nouvelle intégrale en 4 vol. est en cours de publication. Vol. 1 (2009) : Bibliothèque de l'Organiste (Suites no 1 à 4) : Offertoires 1-7, Grands Chœurs 1-2, Élévations 1-4.

Liens externes[modifier | modifier le code]