François Baillairgé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Homme vu de dos, brandissant un fouet d'après « Le Martyre de saint André ».

François Baillairgé (21 janvier 175915 septembre 1830) était un architecte, de même qu'un peintre et un sculpteur québécois.

Fils de Jean Baillairgé, François commença son apprentissage dans l'atelier de son père à l'âge de 14 ans. Là, il étudia et exerça l'ébénisterie, la sculpture et l'architecture. Son frère, Pierre-Florent, était aussi sculpteur et un associé dans l'affaire. Il a aussi étudié au Petit Séminaire de Québec et a ensuite étudié à Paris trois ans, revenant au Bas-Canada en 1781. Son entraînement à Paris, quoique non complété, lui donna une bonne base en peinture, en sculpture et en architecture.

Une bonne partie de son œuvre était dans le champ de la peinture et il était très productif bien qu'il n'est pas atteint le niveau de succès qu'il espérait. Il a atteint par ailleurs un haut niveau d'excellence en tant que sculpteur sur bois dans des projets architecturaux en travaillant dans l'atelier de son père.

En 1815, il a fait entrer son fils, Thomas, dans l'affaire familiale et ils produisirent ensemble quelques œuvres substantielles. François a aussi produit plusieurs plans d'architecture pour divers clients.

Le fonds d'archives de la famille Baillairgé est conservé au centre d'archives de Trois-Rivières de Bibliothèque et Archives nationales du Québec[1].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Fonds Famille Baillairgé (P29) - Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).

Lien externe[modifier | modifier le code]

Dictionnaire biographique du Canada : François Baillairgé