François Andréossy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
François d’Andréossy

François Andréossy, né à Paris le 1er juin 1633 et mort à Castelnaudary le 3 juin 1688, est un ingénieur, géomètre et cartographe français, dont la famille est originaire de Lucques en Italie.

Origine[modifier | modifier le code]

En 1660, il voyage en Italie pour étudier particulièrement les canaux, et les écluses (dont les premiers plans sont attribués à Léonard de Vinci). Il y a lieu de penser que l'expérience acquise lors de ce voyage sera déterminante pour la conception des écluses du canal du Midi (système des écluses multiple). Lors de ce voyage, il fut installé sénateur de la République de Lucques, avec attestation de sa noblesse et de celle de ses ancêtres le 11 octobre 1660.

Ingénieur du canal du Midi[modifier | modifier le code]

Charles-François d'Anglure de Bourlemont, archevêque de Toulouse (devenu le président des États de Languedoc à la suite de l'exil de l'archevêque de Narbonne François Fouquet), présenta à Pierre-Paul Riquet son futur bras droit, François d’Andréossy, spécialiste de génie civil et en particulier d’hydraulique. L’organisateur des travaux de constructions du canal du Midi avait dès lors son ingénieur, niveleur, dessinateur et cartographe, qui allait travailler au service du canal tout le reste de sa vie, et ses descendants continuèrent tout comme lui, pendant un siècle.

Excellent cartographe, il réalisa dans les années 1650, un plan relief de la ville de Narbonne.

La paternité du projet ?[modifier | modifier le code]

Son arrière-petit-fils, le général Antoine François Andréossy dans son Histoire du Canal du Midi contesta pourtant la paternité du projet du canal du Midi à Pierre-Paul Riquet au profit de son aïeul.

Liens externes[modifier | modifier le code]