François-Joseph Pfeiffer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pfeiffer.
Une cour ensoleillée avec mère et enfant épluchant des légumes, collection privée

François-Joseph Pfeiffer, est un peintre d'origine allemande, mais né à Liège en 1778 et décédé à Terborg, aux Pays-Bas, en 1835.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il s'installa à Amsterdam où il œuvra comme décorateur de théâtre, son talent y fut apprécié au point de le voir devenir membre de l'Académie Royale des Beaux-Arts.

Il était également graveur de portrait et lithographe.

Il excella également dans les vues optiques fort prisées de son temps, et publia un "Théâtre optique" ainsi qu'un "Cosmorama".

Franc-maçon, il s'était affilié le 1er juin 1804 à la loge bruxelloise "Les Amis philanthropes".

Il ne faut pas le confondre avec son père Joseph Pfeiffer, né à Aix-la-Chapelle en 1741 et décédé à Bruxelles en 1807 qui peignit de nombreux portraits.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Un siècle de Franc-Maçonnerie dans nos régions 1740-1840/ Catalogue/ Bruxelles, 1983, p. 117.
  • Eugène De Seyn, Dictionnaire biographique des sciences, des lettres et des arts en Belgique, Bruxelles, 1936, tome II, p. 815.
  • Paul Piron, Dictionnaire des artistes plasticiens de Belgique des XIXe et XXe siècles, Ohain, 2003, tome II, p. 285.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :