Français fondamental

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le français fondamental est une liste de mots et d'indications grammaticales élaborée au début des années 1950 en vue de l'enseignement du français aux étrangers et aux populations de l'Union française alors que la France souhaitait améliorer la diffusion de sa langue dans le monde. Une série d'enquêtes menées dans les années 1950 et 1960 montre qu'un nombre restreint de mots est employé de façon usuelle, à l'oral et à l'écrit et en toutes circonstances ; ainsi qu'un nombre limité de règles grammaticales nécessaires au fonctionnement de la langue.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Ce noyau de mots d'usage constant comprend environ 270 mots grammaticaux, 380 substantifs, 200 verbes, 100 adjectifs qualificatifs et 50 mots de diverses sortes, soit un total d'un millier. Il existe au-delà un deuxième ensemble de mots, communs à tous les locuteurs du français, qui compte environ 1 500 mots mobilisés spontanément, en cas de besoin, dans des circonstances particulières.

« Le noyau de mots fréquents et le lexique disponible fondamental forment ensemble le français fondamental. Il est constitué d'un premier degré (F.F.1), limité à moins de 1 500 mots, complété d'un deuxième degré (F.F.2) qui comporte quelque 1 700 mots. Les listes définitives ont été établies par une commission de pédagogues et de grammairiens, après examen des résultats du dépouillement de diverses enquêtes. Les deux degrés du français fondamental constituent une base très solide et suffisamment large pour l'apprentissage de la langue usuelle, aussi bien dans le cadre du français langue étrangère (F.L.E.) que du français langue maternelle (F.L.M.)[1]. »

De son côté, l'Académie française préfère distinguer « français fondamental » et « français élémentaire » dans sa page Langue française – Questions courantes[2], à la rubrique Nombre de mots de la langue française : « Fondés sur des enquêtes de fréquence, le “français fondamental” et le “français élémentaire” comptent respectivement un peu plus de 1 000 à 3 000 entrées. »

Rôle et influence[modifier | modifier le code]

Le français fondamental a eu une influence certaine, en particulier dans l'enseignement du français langue étrangère. Mais il a ensuite été rejeté au cours des années 1970, avec le renouvellement de l'enseignement des langues, sans être pour autant remplacé par un nouvel outil. Un colloque organisé à l'École normale supérieure lettres et sciences humaines de Lyon en a tenté de faire le point sur les évolutions qui se sont produites depuis sa création[3].

Dans un esprit similaire mais sans filiation apparente, Radio France internationale (RFI) diffuse chaque jour un Journal en français facile[4] de dix minutes qui utilise un vocabulaire restreint (300 mots)[5] et simple et donne le contexte des événements. Cette démarche est analogue à celle de la Voix de l'Amérique, qui diffuse depuis 1959 des programmes en (en) Special English, une forme d'anglais basique avec un vocabulaire restreint à 1 500 mots.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. H. Laborie, « Le Français fondamental », page sur le site du Centre académique pour la scolarisation des nouveaux arrivants et des enfants du voyage (CASNAV) de l'Académie d'Amiens.
  2. Langue française – Questions courantes.
  3. Colloque international Français Fondamental, corpus oraux, contenus d'enseignement : 50 ans de travaux et d'enjeux, organisé par la Société internationale d'histoire du français langue étrangère et seconde (SIHFLES) conjointement avec le laboratoire Interactions, Corpus, Apprentissages, Représentations (ICAR) les 8, 9 et 10 décembre 2005. Le programme complet est consultable au format [PDF].
  4. Journal en français facile de RFI.
  5. Conférence de presse de RFI (10/10/2001), condensé d'après www.comfm.com.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Georges Gougenheim, René Michea, Paul Rivenc, Aurélien Sauvageot, L'élaboration du français élémentaire : étude sur l'établissement d'un vocabulaire et d'une grammaire de base, Didier, Paris, 1956. Nouv.  éd. refondue et augmentée sous le titre L'élaboration du français fondamental : étude sur l'établissement d'un vocabulaire et d'une grammaire de base, Didier, Paris, 1964.
  • France, Ministère de l'éducation nationale, Le français fondamental : 1er degré, Institut pédagogique national, Paris, s.d. – Contient 1 300 mots.
  • France, Ministère de l'éducation nationale, Le français fondamental : 2e degré, Institut pédagogique national, Paris, s.d. – Contient 1 000 mots.
  • Georges Gougenheim, Dictionnaire fondamental de la langue française, Didier, Paris, 1958. – Contient 3 500 mots. Nouvelle éd. revue et augmentée, Didier, Paris, 1977 (ISBN 2-208-00133-8)
  • Shoko Murakami, épouse Kerloc'h, Français fondamental : bilan et perspectives de l'enseignement du vocabulaire de base du français langue étrangère, Thèse 3e cycle, Linguistique, Montpellier 3, 1986.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]