Fraisier de Virginie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le fraisier de Virginie (Fragaria virginiana) est une espèce de plante herbacée de la famille des Rosaceae, originaire d'Amérique du Nord.

Elle est vivace et fleurit au printemps. Elle se multiplie par marcottage grâce à ses rhizomes qui produisent des rejets rampants, ou stolons, qui s'enracinent pour former de nouveaux plants.

L'explorateur Jacques Cartier rapporte en Europe des plants de cette espèce depuis le Canada à la fin du XVIe siècle[1].

Écologie[modifier | modifier le code]

Description[modifier | modifier le code]

Les feuilles portent parfois des folioles supplémentaires.

La plante est trioïque.

Son fruit est rouge-pourpre à chair blanche.

Il est très adaptable aux différents sols et climats même chaud et sec.

Quatre sous-espèces son connues :

  • subsp. glauca (S. Watson) Staudt - est de l'Amérique du nord - Feuilles très glauques. Parfois introgressé par platypetala
  • subsp. grayana (Vilm. ex J. Gay) Staudt - Sud et centre de l'Amérique du nord
  • subsp. platypetala (Rydb.) Staudt - Côtes est de l'Amérique du nord - Feuilles légèrement glauques. Parfois introgressé par glauca. Une population décaploïde existe en Oregon
  • subsp. virginiana - est de l'Amérique du nord

Génétique[modifier | modifier le code]

C'est une espèce octoploïde (2n=8x=56).

Sa compatibilité génétique total avec F. ×ananassa en fait une espèce d'importance dans les programmes modernes d'hybridation par sa résistance au froid, à la chaleur, à la sécheresse et à certaines maladies. Un clone de virginiana glauca a été la source principale d'introduction du caractère "jour neutre" des programmes californien dans les années 1970-1980.

Culture[modifier | modifier le code]

Avant l'apparition des hybrides modernes de fraisiers F. ×ananassa le fraisier de virginie a été cultivé pour ses fruits surtout en Grande-Bretagne et aux USA. Encore de nos jours, il existe une production industrielle faible mais suivie en Grande-bretagne. C'est la première fraise à murir.

Quelques cultivars :

  • 'Austrian Scarlet'
  • 'Common Scarlet'
  • 'Duke of Kent’s scarlet'
  • 'Grove end Scarlet' - mis au point en 1820 à Grove End

'Hudson' - vigoureux, fruit gros et bien parfumé

  • 'Knight’s large scarlet'
  • 'Little scarlet' - Apporté en Grande-Bretagne dans les années 1900 par C.J. Wilkin, membre de la famille propriétaire d'une usine de conserve (Wilkin & Sons). Depuis, la compagnie se réserve l'exclusivité de la culture et de la vente de cette variété et en vends la boite de conserve à 14 € les 340 g.
  • 'Methven scarlett'
  • 'Oblong scarlet'
  • 'Old scarlett'
  • 'Wilmot's Late Scarlet'

Au début du XVIIIe siècle, des cultivars sélectionné ont été réintroduit au USA et ont donné lieu à une culture intensive à Boston, New-york, Philadelphie, Baltimore. Le clone le plus cultivé était 'Hudson' .

Synonyme[modifier | modifier le code]

  • Potentilla virginiana (Mill.) E.H.L.Krause

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]