Frêne blanc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Frêne blanc, Frêne d'Amérique ou Franc Frêne (Fraxinus americana) est un arbre de la famille des Oleaceae[1]. Il s’agit de l’espèce la plus répandue des Oleaceae en Amérique du Nord[1].

Habitat[modifier | modifier le code]

L’arbre est originaire de l’Est des États-Unis. On le trouve depuis la Caroline du Sud et le Tennessee jusqu’au sud-est du Canada[1]. Il apprécie les terrains humides à proximité des cours d’eau. L’arbre bourgeonne plus tard que le frêne commun ce qui fait qu’il résiste mieux au gel. Plus l’arbre devient âgé et plus celui-ci appréciera un ensoleillement important[1].

L’arbre a été introduit en Europe en 1724. Au Nord, on le trouve jusqu’en Suède ou Saint-Pétersbourg[1].

Description[modifier | modifier le code]

Le frêne d’Amérique atteint une taille de 30 mètres pour un tronc de 1 mètre de diamètre. Le tronc est garni d’une écorce grise cannelée sur la longueur[1].

Les feuilles, longues de 20 à 25 cm, sont imparipennées et possèdent en général 7 folioles. De forme ovée, les folioles mesurent 7 à 12 cm[1].

Les fleurs sont dépourvues de pétales. Arbre dioïque, les fleurs mâles et femelles s’ouvrent sur des pieds distincts[1].

Le fruit est une samare ailée longue d’environ 4 cm. L’aile est deux fois plus longue que la samare. Le fruit murit en octobre et la graine germe au printemps qui suit[1].

Utilisation[modifier | modifier le code]

En Amérique du Nord, son bois blanc à grains droit et dense (670 kg/m3) est très apprécié en menuiserie fine, ébénisterie, manchisterie, lutherie (violon et surtout guitare), articles de sports (bâtons de hockey, baseball, "archerie"). Putrescible, il doit être utilisé en intérieur. Il est très populaire aux États-Unis et au Canada en parquet. En Europe, On le plante comme arbre d’ornement ou d’alignement. Son bois aurait en Europe une qualité inférieure par rapport au frêne commun. On cultive également une espèce proche, le frêne rouge (Fraxinus pennsylvanica Marsh.), qui se distingue par ses rameaux duveteux[1]...

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j (fr) Arbres - Jaromir Pokorny - p.210 - (ISBN 2-7000-1818-4) - Éditions Gründ - 1987