Frétoy-le-Château

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Frétoy-le-Château
Image illustrative de l'article Frétoy-le-Château
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Picardie
Département Oise
Arrondissement Arrondissement de Compiègne
Canton Canton de Guiscard
Intercommunalité Communauté de communes du Pays Noyonnais
Maire
Mandat
Andrée Berton
2014-2020
Code postal 60640
Code commune 60263
Démographie
Population
municipale
266 hab. (2011)
Densité 53 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 39′ 43″ N 2° 58′ 55″ E / 49.6619, 2.981949° 39′ 43″ Nord 2° 58′ 55″ Est / 49.6619, 2.9819  
Altitude Min. 60 m – Max. 107 m
Superficie 5,01 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Frétoy-le-Château

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Frétoy-le-Château

Frétoy-le-Château est une commune française située dans le département de l'Oise en région Picardie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Frétoy-le-Château est un petit village située dans le canton de Guiscard dans le Nord-Est de l'Oise. Aujourd'hui peu peuplé, ce village a connu des heures plus glorieuses, mais il semble connaître un gain d'attractivité grâce au terrain de parachutisme. Installé sur le flanc d'une petite colline, les habitants jouissent d'une situation qui leur permet de voir un beau paysage à l'horizon. Des paysages agricoles qui changent au cours de l'année. Un petit bois longe le côté nord de la commune ce qui renforce cette impression de communion avec la nature.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire de ce petit village commença avec l'édification d'un château fort par un puissant seigneur sur un domaine baptisée "Le Frestoy" ou aussi "Le Frétoy", un domaine partagé en 2 parties, la partie nord nommée "la zone de la forêt", et celle au sud, "la zone du village". Ce village est habité par les paysans qui travaillent pour le seigneur.

Au XIe siècle, un puissant seigneur construit ce qui seront plus tard les bases, les fondations de tous les édifices fortifiés à Frétoy-le-Château, chaque édifice étant reconstruits sur les ruines du précédent. Ces fondations vont être renforcées au fur et à mesure du temps et des guerres. Elles sont toujours présentes aujourd'hui, contrairement au château en lui-même.

Au départ, le château avait pour vocation la guerre; mais comme la plupart des châteaux-forts au moment de la Renaissance, il fut transformé en lieu de résidence. On ajouta aux douves un bassin pour la décoration, ce qui devait donner une ambiance comme on aurait pu en avoir à Versailles.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Gérard Gurdebeke   Chef d'entreprise (Gurdebeke SA)
mars 2008 en cours Andrée Berton   Retraitée
Réélue pour le mandat 2014-2020[1]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 266 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
402 406 463 390 398 403 391 373 384
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
358 364 340 322 315 275 254 260 220
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
207 204 317 156 178 182 172 180 153
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
153 170 167 201 209 193 205 202 262
2011 - - - - - - - -
266 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (21 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) tout en étant toutefois inférieur au taux départemental (17,5 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (52,7 % contre 48,4 % au niveau national et 49,3 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 52,7 % d’hommes (0 à 14 ans = 18,5 %, 15 à 29 ans = 18,5 %, 30 à 44 ans = 20,4 %, 45 à 59 ans = 21,3 %, plus de 60 ans = 21,3 %) ;
  • 47,3 % de femmes (0 à 14 ans = 17,5 %, 15 à 29 ans = 18,6 %, 30 à 44 ans = 19,6 %, 45 à 59 ans = 23,7 %, plus de 60 ans = 20,6 %).
Pyramide des âges à Frétoy-le-Château en 2007 en pourcentage[4]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90  ans ou +
0,0 
4,6 
75 à 89 ans
6,2 
16,7 
60 à 74 ans
14,4 
21,3 
45 à 59 ans
23,7 
20,4 
30 à 44 ans
19,6 
18,5 
15 à 29 ans
18,6 
18,5 
0 à 14 ans
17,5 
Pyramide des âges du département de l'Oise en 2007 en pourcentage[5]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90  ans ou +
0,8 
4,5 
75 à 89 ans
7,1 
11,0 
60 à 74 ans
11,5 
21,1 
45 à 59 ans
20,7 
22,0 
30 à 44 ans
21,6 
20,0 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
19,9 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Terrain de parachutisme.
  • Ancien château (totalement disparu aujourd'hui).
  • Église.
  • Salle polyvalente au nom de Roger Van Moorleghem.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • M. Van Morleghem Roger a été maire de la commune pendant 35 ans, mais sa mort tragique est intervenue avant la fin de son mandat. La salle polyvalente, récemment rénovée, a été renommée en son honneur.
  • M. Berton a légué son héritage à la commune pour la rénovation de la salle polyvalente.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Frétoy-le-Château », Cartes de France (consulté le 4 septembre 2014)
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011
  4. « Évolution et structure de la population à Frétoy-le-Château en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 3 novembre 2010)
  5. « Résultats du recensement de la population de l'Oise en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 3 novembre 2010)