Frédéric de Pasquale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Frédéric de Pasquale est un acteur français, né le 28 mars 1931 dans le 5e arrondissement de Paris et mort le 17 décembre 2001[1] à Rouen (Seine-Maritime).

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études à l'IDHEC, son nom figure d'abord aux génériques des films en tant que décorateur notamment pour La Fille aux yeux d'or, Dynamite Jack, Le Diable et les Dix Commandements et Les Petits Matins, en 1961 et 1962.

À partir de 1963, il devient acteur et il est notamment en vedette dans La Belle vie de Robert Enrico, suivi par Le Pacha (1967) de Georges Lautner aux côtés de Jean Gabin. Il est remarquable dans Le Viol (1968) de Jacques Doniol-Valcroze puis avec Marina Vlady dans Le Temps de vivre (1969) de Bernard Paul. Dans les années 1970, on le retrouve dans les rôles secondaires ; dans French Connection, il joue de rôle d'Henri Devereaux et dans La Bonne Année, celui de l'amant parisien. Dans les années 1980, il joue Guibert dans La Boum et incarne Jean, aux côtés de Caroline Cellier, Micheline Presle et Bernadette Lafont, dans Certaines nouvelles de Jacques Davila. À la télé allemande, en 1989, Frédéric de Pasquale incarnait « Jean-Luc Mourrait », l'amant de l'héroïne « Tanja » (Sybille Waury), dans la série Lindenstraße. Le rôle est repris par Gérard Hérold.

Entre 1988 et 1992, il est scénariste sous le pseudonyme de Clément Jullien, des séries télévisées d'Abder Isker pour TF1 : Intrigues et Mésaventures.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

  1. Johnny Speed
  2. Le Moto club
  3. Le Hold'Up
  4. L'Enduro
  5. Le Champion
  6. Martine

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]