Frédéric V de Danemark

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Frédéric, prince de Danemark.
Frédéric V
Frédéric V de Danemark, peinture de Carl Gustaf Pilo
Frédéric V de Danemark, peinture de Carl Gustaf Pilo
Titre
Roi de Danemark et de Norvège
6 août 174614 janvier 1766
&&&&&&&&&&&0710119 ans, 5 mois et 8 jours
Prédécesseur Christian VI
Successeur Christian VII
Biographie
Dynastie Maison d'Oldenbourg
Date de naissance 31 mars 1723
Lieu de naissance Copenhague
Date de décès 14 janvier 1766 (à 42 ans)
Lieu de décès Copenhague
Père Christian VI de Danemark
Mère Sophie-Madeleine de Brandebourg-Culmbach
Conjoint Louise de Grande-Bretagne
Juliane Marie de Brunswick
Enfant(s) Sophie-Madeleine de Danemark
Christian VII de Danemark
Frédéric, prince héréditaire de Danemark

Frédéric V de Danemark
Monarques de Danemark
Monarques de Norvège

Frédéric V de Danemark (31 mars 1723 à Copenhague14 janvier 1766 au château de Christiansborg), fut roi de Danemark et de Norvège de 1746 à sa mort.

Famille[modifier | modifier le code]

Fils de Christian VI de Danemark et de Sophie de Brandebourg-Kulmbach.

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Il épouse en 1743 Louise de Hanovre (1724–1751), fille du roi George II de Grande-Bretagne et de Caroline d'Ansbach. De cette union naquirent :

En 1752, il se remarie avec Juliane Marie de Brunswick-Wolfenbutel (1729–1796), fille du duc Ferdinand Albert II de Brunswick-Wolfenbüttel et d'Antoinette Amélie de Brunswick-Luneburg, belle-sœur du roi Frédéric II de Prusse et cousine germaine de l'impératrice Marie-Thérèse.

Cinq enfants sont nés de cette union :

Enfants illégitimes[modifier | modifier le code]

On lui connaît plusieurs enfants illégitimes :

  • Frédéric, prince de Danemark (1743–1805) ;
  • Ulrich (1751–1752) ;
  • Friederika Margareta (1748–1822), épouse de Johann Friedrich Von Lutzaie ;
  • Anna Maria (1749–1812), épouse de Peter Fehrmann, puis de Peter Van Meulangracht ;
  • Sophie Charlotte (1750–1779), épouse d'Henri Origny.

Biographie[modifier | modifier le code]

Statue équestre de Frédéric V, par J. Saly (R.A.B.A.S.F., Madrid).

Le règne pacifique de Frédéric V débuta sous d'heureux auspices. Le roi se montra ouvert aux innovations tant économiques que sociales et artistiques. Il fonda l'Académie royale des Beaux Arts de Copenhague, inaugurée officiellement le 31 mars 1754, fit construire le château d'Amalienborg et orner sa capitale de nombreux monuments. C'est aussi sous son règne que Ludvig Holberg (1684-1754), le premier grand écrivain de langue danoise, connut l'apogée de sa carrière.

Le roi eut la sagesse de s'entourer de ministres compétents, souvent d'origine allemande, inspirés par la philosophie des Lumières (Aufklärung) : le comte Adam Gottlob Moltke, Schimmelmann et surtout le comte von Bernstorff, un Mecklembourgois, qui dirigea le cabinet royal de 1751 à 1770, conservant ses fonctions sous Christian VII jusqu'à son éviction par Struensee. Il évita l'implication du Danemark dans la guerre de Sept Ans (1756-1763), malgré la proximité de pays en guerre tels que la Russie ou la Suède. Bernstorff attira dans le pays des artistes étrangers, favorisa le commerce, fonda la marine marchande.

Décès et inhumation[modifier | modifier le code]

Tombeau de Frédéric V.

Frédéric V de Danemark mourut le 14 janvier 1766 au château de Christiansborg. Ses derniers mots auraient été : « C'est une grande consolation pour moi dans ma dernière heure que je n'ai jamais offensé quiconque volontairement et qu'il n'y a pas une goutte de sang sur mes mains ». Il fut inhumé comme la plupart des rois de Danemark en la cathédrale de Roskilde. En dépit de son alcoolisme et de ses faiblesses, il fut un grand souverain et son règne marque une sorte d'âge d'or.

Généalogie[modifier | modifier le code]

Frédéric V de Danemark appartient à la première branche de la Maison d'Oldenbourg. Cette lignée donna des rois à la Norvège, à la Suède et au Danemark ; elle s'éteignit en 1863 au décès de Frédéric VII de Danemark.

Sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]