Frédéric Macler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Frédéric Macler, né le 16 mai 1869 à Montdoré en Haute-Saône et décédé le 12 juillet 1938 à Montbéliard dans le Doubs, est un spécialiste des langues et civilisations orientales, ayant appris l’arménien, l’assyrien et l’hébreu avec Auguste Carrière.

Biographie[modifier | modifier le code]

De 1911 à 1937, il occupe la chaire d’arménien aux Langues orientales, succédant à Antoine Meillet.

En 1919, il est cofondateur de la Société des études arméniennes avec Victor Bérard, Charles Diehl, André-Ferdinand Hérold, H. Lacroix, Antoine Meillet, Gabriel Millet, Gustave Schlumberger.

Le 19 janvier 1920, il crée La Revue des études arméniennes, qu’il dirige jusqu’en 1933, avec Antoine Meillet.

À son actif, on peut compter près d’une centaine d’articles, sur l’histoire, la langue, l’architecture, la musique, les miniatures arméniennes. Par ailleurs, il a effectué plusieurs traductions d’auteurs et de légendes de l’arménien.

Il meurt le 12 juillet 1938 à Montbéliard.