Frédéric Kastner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Frédéric Kastner
Pyrophone de Frédéric Kastner
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kastner.

Georges Frédéric Eugène Kastner (10 août 1852 à Strasbourg - 6 avril 1882 à Bonn, Allemagne) est un physicien, chimiste et musicien alsacien. Fils du compositeur Jean-Georges Kastner, il est l'inventeur du pyrophone ou « orgue à gaz ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Décédé à trente ans, Frédéric Kastner est inhumé au cimetière Saint-Gall de Strasbourg (Koenigshoffen)[1], auprès de sa mère Léonie Kastner (1820-1888), née Boursault, qui fut une amie et une admiratrice d'Henry Dunant, fondateur de la Croix-Rouge internationale.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Expériences nouvelles sur les flammes chantantes et invention du pyrophone, 1873 (extrait d'un mémoire de M. Frédéric Kastner présenté à l'Académie des sciences, dans la séance du 17 mars 1873, par M. le baron Larrey)
  • Application du gaz d'éclairage au pyrophone, 1874
  • Théorie des vibrations et considérations sur l'électricité, 1875

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Strasbourg-Koenigshoffen. Cimetière Saint-Gall, Ville de Strasbourg, 2008, p. 33

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de)(en)(es)(fr)(it) Théodore du Moncel, Application de l'électricité au pyrophone de M. Frédéric Kastner : Description du lustre chantant, 1881
  • Charles Baechler (dir.), Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne, vol. 20, Fédération des sociétés d'histoire et d'archéologie d'Alsace, Strasbourg, 1993, p. 1895-1896
  • Wilfrid de Fonvielle, « Georges-Eugène-Frédéric Kastner. 1852-1882 », L'Électricité, Paris, 1882

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :