Frédéric Ier de Saxe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Frédéric Ier.
Frédéric Ier de Saxe
Portrait de Frédéric Ier de Saxe
Portrait de Frédéric Ier de Saxe
Titre
Comte palatin de Saxe
1423 – 1428
Prédécesseur Albert III de Saxe-Wittemberg
Successeur Frédéric II de Saxe
margrave de Misnie
1381 – 1423
Prédécesseur Guillaume II de Misnie
Successeur Frédéric II de Saxe
Biographie
Dynastie Maison de Wettin
Nom de naissance Frédéric de Wettin
Date de naissance 11 avril 1370
Lieu de naissance Altenbourg
Date de décès 4 janvier 1428
Lieu de décès Altenbourg
Père Frédéric III de Thuringe
Mère Catherine de Henneberg
Fratrie Guillaume II de Misnie
Conjoint Catherine de Brunswick-Lunebourg (†1442)
Enfant(s) Catherine, Frédéric, Sigismond (1416-1471), Anne (1420-1462), Catherine (1421-1476), Henri (1422-1435), Guillaume
Religion catholique

Frédéric Ier de Saxe

Frédéric Ier de Saxe dit « Le Belliqueux » en allemand: « der Streitbare » ( Altenbourg le 11 avril 1370 - décédé à Altenbourg le 4 janvier 1428). Co-margrave de Misnie de 1381 à 1423, électeur de Saxe et comte palatin de Saxe de 1423 à 1428. Fils de Frédéric III de Thuringe et de Catherine de Henneberg (en), il était issu de la Maison de Wettin.

Biographie[modifier | modifier le code]

Frédéric IV de Misnie succède conjointement à son père en 1381 avec ses deux frères Guillaume II et Georges de Misnie. Il combat aux côtés de l'Ordre Teutonique contre les Lithuaniens et le roi de Bohême. Il est le cofondateur de l'Université de Leipzig le 4 décembre 1409 avec son frère Guillaume II. Cet établissement est fondé par 2 000 docteurs, maîtres et étudiants germanophones qui quittent l'Université de Prague en mai 1409 à la suite des nouvelles règles favorisant les tchèques. Le 18 janvier 1409 le roi Venceslas IV de Bohême avait en effet par le décret de Kutna Hora accordé trois voix a la nation universitaire tchèque organisée désormais sur une base linguistique tandis que le trois autres nations n'en détenaient qu'une[1].

Avec l'extinction des derniers représentants de la maison d'Ascanie en novembre 1422, l'empereur Sigismond de Luxembourg attribue le 6 janvier 1423 le duché de Saxe-Wittemberg et la dignité électorale ainsi que le burgraviat de Magdebourg et le comté de Brehna à Frédéric Ier . Cette promotion suscite les réclamations de l'électeur Frédéric Ier de Brandebourg[2] et du duc Éric V de Saxe-Lauenbourg qui mettent en avant leur parenté avec le dernier duc Albert III de Saxe-Wittemberg. Frédéric Ier est néanmoins officiellement investi le 1er août 1425 lors de la diète d'empire de Bingen am Rhein et devient ainsi le premier électeur de Saxe de la nouvelle lignée.

Frédéric Ier hérite également des possessions son frère Guillaume II le Riche le 30 mars 1425. Frédéric Ier et son frère Guillaume II participent aux croisades contre les hussites dès 1420. Les troupes de Frédéric Ier sont défaites en 1425 lors de la bataille de Most et le 15 juin 1426 à Aussig. Il est lui-même est vaincu par Procope le Grand en 1427. Il meurt en revenant de cette expédition à Altenbourg le 4 janvier 1428. Il est inhumé dans la « Chapelle des Princes » de la maison de Wettin de la cathédrale de Meissen.

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Frédéric Ier de Saxe épouse le 8 février en 1402 Catherine de Brunswick-Lunebourg (†1442), fille de Henri Ier de Brunswick. Sept enfants sont issus de cette union:

Article connexe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pavel Bělina, Petr Čornej et Jiří Pokorný Histoire des Pays tchèques Points Histoire U 191 Éditions du Seuil (Paris 1995) (ISBN 2020208105) p. 122
  2. son fils Jean IV de Brandebourg-Kulmbach avait épousé Barbara fille de Rodolphe III de Saxe le frère d'Albert III

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]