Frédéric II de Brandebourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Frédéric II de Brandebourg.

Frédéric II de Brandebourg, dit « Aux Dents de Fer », (en allemand Friedrich II von Brandenburg, der Eiserne), né le 19 novembre 1413 à Tangermünde, mort le 10 février 1471.

Il est électeur de Brandebourg et burgrave de Nuremberg de 1440 à 1470 date de son abdication.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1421, Frédéric II de Brandebourg est fiancé à Edwige de Lituanie, mais la princesse meurt avant la cérémonie du mariage. Elle aurait été, selon certaines rumeurs, empoisonnée par sa mère, la princesse Sophie de Halshany.

Afin de se consacrer entièrement à l'électorat de Brandebourg, Frédéric II décline l'offre des couronnes royales de Pologne et de Bohême. En 1454, il achète aux chevaliers de l'Ordre Teutonique la région de Brandebourg située à l'est de l'Oder (région de Neumark[1]) pour 40 000 florins.

Las des querelles futiles avec la Poméranie, Frédéric II abdique en faveur de son frère Albert-Achille en 1470. Il se retire dans son château de Plassenburg.

Famille[modifier | modifier le code]

Monument de Frédéric II de l'allée de la Victoire (aujourd'hui disparue) à Berlin, sculpté par Alexander Calandrelli en 1898

Généalogie[modifier | modifier le code]

Frédéric II de Brandebourg appartient à la première branche de la Maison de Hohenzollern, cette lignée donna des électeurs, des rois, des empereurs à la Prusse, à l'Allemagne.

Fils de Frédéric Ier et d'Élisabeth de Bavière-Landshut.

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Le 11 juin 1441, Frédéric II de Brandebourg épouse Catherine de Saxe (1421-1476), (fille de l'électeur Frédéric Ier de Saxe).

Quatre enfants sont nés de cette union :

  • Dorothée de Brandebourg (1446-1519), en 1464, elle épousa le duc Jean V de Saxe-Lauenbourg (†1507)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]