Frédéric III de Brandebourg-Bayreuth

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Frédéric III.

Frédéric III (10 mai 1711, Weferlingen – 26 février 1763, Bayreuth) est margrave de Brandebourg-Bayreuth de 1735 à sa mort.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils du margrave Georges-Frédéric-Charles de Brandebourg-Bayreuth et de Dorothée de Schleswig-Holstein-Sonderburg-Glücksburg, Frédéric III reçoit une bonne éducation et étudie huit ans à l'université calviniste de Genève. Il succède à son père à sa mort, en 1735.

Frédéric III est un prince éclairé, très apprécié du petit peuple, qui encourage les arts et les sciences dans sa principauté. Il finance de nombreuses constructions nouvelles : l'université de Bayreuth, l'opéra de Bayreuth de style baroque (1744-1748), le château Fantaisie, tout en faisant transformer et agrandir le château de l'Ermitage, avec le temple du soleil (1749-1753). Un nouveau château avec ses jardins est également construit comme résidence du margrave.

Il ne laisse pas de fils. À sa mort, son oncle Frédéric-Christian lui succède.

Mariages et descendance[modifier | modifier le code]

Le 20 novembre 1731, Frédéric III épouse à Berlin Wilhelmine (1709-1758), fille du roi Frédéric-Guillaume Ier de Prusse. Un enfant est né de cette union :

Veuf, Frédéric III se remarie le 20 septembre 1759 à Brunswick avec Sophie-Caroline-Marie (1737-1817), fille du duc Charles Ier de Brunswick-Wolfenbüttel. Ils n'ont pas d'enfants.

Précédé par Frédéric III Suivi par
Georges-Frédéric-Charles
Margrave de Brandebourg-Bayreuth
1735-1763
Frédéric-Christian