Frédéric Da Rocha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Frédéric Da Rocha
Frederic Da Rocha.jpg
Biographie
Nom Frédéric Da Rocha
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance 16 septembre 1974 (39 ans)
Lieu Cenon, (Gironde)
Taille 1,77 m (5 10)
Poste Milieu droit
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1995-2009 Drapeau : France FC Nantes 483 (52)
2009-2010 Drapeau : France US Boulogne CO 30 (0)
2010-2011 Drapeau : France USJA Carquefou 16 (0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.

Frédéric Da Rocha est un footballeur français d'origine portugaise né le 16 septembre 1974 à Cenon (Gironde).

Recruté par le centre de formation du FC Nantes à 16 ans, il porte le maillot de l'équipe première pendant quatorze saisons de 1995 à 2009. Il y disputa avec les Canaris près de 500 matchs professionnels et remporta le titre de champion de France en 2001 et deux coupes de France en 1999 et 2000. Après un exil à Boulogne-sur-Mer où il atteint les 413 matches en L1, il revint en Loire-Atlantique réaliser une dernière saison avant sa retraite avec Carquefou.

Biographie[modifier | modifier le code]

Frédéric Da Rocha joue d'abord à Cenon, puis rejoint pour une saison l'équipe du S.A. Mérignac (Gironde) en National Cadets lors de la saison 1989-1990. Il est alors recruté par le centre de formation du FC Nantes.

Attaquant au début de sa carrière (à partir de 1995), il s'imposera finalement comme milieu droit dans l'effectif du FC Nantes. C'est en effet à ce poste qu'il évolue à l'apogée de sa carrière au début des années 2000, période où il fait partie des meilleurs milieux de Ligue 1. Véritable symbole du FCN, c'est un joueur réputé infatigable, faisant preuve d'abnégation sur le terrain.

Après le titre de champion de France acquis en 2001, il refusa des propositions de Liverpool, démontrant son attachement au club. Son amour du maillot nantais et sa débauche d'énergie sur le terrain, valeurs de plus en plus rares, en font l'un des chouchous du stade de la Beaujoire ; un chant a même été créé en son honneur. En 2005, dans un élan de lyrisme le soir d'un maintien obtenu lors de la dernière journée, il prononce cette phrase restée célèbre : "Les légendes ne meurent jamais".

Arrivé en fin de contrat en 2006, Da Rocha prolonge d'un an[1] avec un salaire revu à la baisse. Parti comme remplaçant en début de saison, il évince du terrain l'international Suédois Christian Wilhelmsson recruté par Rudi Roussillon.

Le 25 juin 2007, malgré la relégation du club, et une proposition du Stade de Reims[2], Frédéric Da Rocha prolonge à nouveau son contrat, cette fois de 2 ans. Il est ainsi l'un des rares à ne pas quitter le navire, avec Loïc Guillon ou Tony Heurtebis.

Le 30 mai 2009, il joue son dernier match sous les couleurs jaunes et vertes, contre Auxerre. Lors de ce match, les supporters nantais, furieux contre le club qui descend pour la deuxième fois en 3 ans en Ligue 2, déploient une banderole sur laquelle on peut lire "Da Rocha, un brave au milieu des épaves". Les dirigeants ne lui proposent pas un nouveau contrat, il est donc forcé de quitter le club. Suite à ce départ, il critiqua la gestion du club faite par Kita

Le 26 juin 2009, il s'engage avec un club au palmarès vierge, l'US Boulogne CO, promu en Ligue 1, pour un an (avec une option pour un an supplémentaire). Mais il ne prolongera pas à la fin de la saison car Boulogne est relégué en Ligue 2. En novembre 2010, il signe à l'USJA Carquefou, club de CFA où il rejoint son ami Sébastien Le Paih qu'il surnomme Pépé. En outre Da Roch' résidait déjà sur la commune de Carquefou. Il annonce sa retraite fin mai 2011 avant un dernier match le 28 mai 2011[3].

En 2011, il est le 3e joueur le plus expérimenté en Ligue 1 encore en activité avec 413 matches (derrière Landreau et Batlles).

Son frère cadet, Bruno Da Rocha, a lui aussi été footballeur professionnel.

Carrière[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • 1996 : Demi-Finaliste de la Ligue des Champions (FC Nantes)
  • 1999 : Vainqueur de la Coupe de France et du Trophée des Champions (FC Nantes)
  • 2000 : Vainqueur de la Coupe de France (FC Nantes)
  • 2001 : Champion de France et Vainqueur du Trophée des Champions (FC Nantes)
  • 2004 : Finaliste de la Coupe de la Ligue (FC Nantes)
  • International A' Français (1 sélection le 2 juin 1999, pour France A' - Allemagne A' (2-1))

Statistiques[modifier | modifier le code]

Coupes d'Europe :

Championnats :

Notes et références[modifier | modifier le code]