Frédéric-Liguori Béique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Béique.
Frédéric-Liguori Béique

Frédéric-Liguori Béique (né à Saint-Mathias-sur-Richelieu le - ) est un avocat, un banquier et un politicien canadien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après ses études au collège de Marieville, à l'École Bibaud de Montréal et à l'Université Laval de Montréal, il obtient sa licence en droit, et est reçu au Barreau du Québec, le 16 mai 1868. Il devient Conseil en loi du Roi en 1885.

En 1874, il est parmi les cofondateurs de la Banque d'Hochelaga de Montréal. Celle-ci fusionne en 1926 avec la Banque Nationale (de Québec), pour former la Banque Canadienne Nationale. Cette dernière fusionne en 1979, avec la Banque Provinciale du Canada, pour former la Banque nationale du Canada. Béique est président de la nouvelle banque (Banque Canadienne Nationale) de 1928 à son décès en 1933.

De 1899 à 1905, il fut le président de la Société Saint-Jean-Baptiste. En 1902, il fut nommé au Sénat canadien représentant de la division sénatoriale de De Salaberry, Québec. Libéral, il servit jusqu'à sa mort en 1933.

En 1932, Béique nomma Raoul Dandurand pour le Prix Nobel de la paix[1]

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il épouse Caroline-Angélique Dessaules, fille unique de Louis-Antoine Dessaules, seigneur de Saint-Hyacinthe, et de Catherine-Zéphirine Thompson, en l'église Saint-Jacques-le-Majeur, à Montréal, le 15 avril 1875.

Références[modifier | modifier le code]

  1. The Nomination Database for the Nobel Prize in Peace, 1901-1955

Liens externes[modifier | modifier le code]