Frédéric-Guillaume Raiffeisen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Banque Raiffeisen.
Frédéric-Guillaume Raiffeisen

Frédéric Guillaume Raiffeisen, né le 30 mars 1818 à Hamm (Sieg) (Allemagne) et mort le 11 mars 1888 à Heddesdorf (de), est un homme politique et économiste allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1846, après des études à Coblence, Frédéric Guillaume Raiffeisen est nommé bourgmestre de Weyerbusch en Westerwald. Prenant conscience des difficultés de ses administrés lors de la crise économique et alimentaire des années 1846-1848, il essaye d’y remédier en fondant dès 1846, une « Association pour le pain » et crée un fournil communautaire[1].

Muté à Flammersfeld en Westerwald, il fonde le 1er décembre la « Société de secours aux agriculteurs impécunieux de Flammersfeld » Dans cette nouvelle affectation, Raiffeisen entend rechercher les causes des besoins de crédit des paysans et des artisans.

En 1852, il est muté à Heddesdorf (de) près de Neuwied dans la vallée rhénane et il y fonde l’« Association charitable de Heddesdorf » qui devient en 1862 « Association-caisse de prêts de Heddesdorf »[1].

C'est ainsi qu'il donne naissance à des caisses de crédit, ou caisses rurales, où les prêts sont permis grâce à la solidarité de tous les sociétaires. Ces caisses sont à l'origine de différents organismes bancaires, comme le Crédit Mutuel en France, ou le groupe Raiffeisen en Suisse, Autriche et Allemagne.

Retraité et presque aveugle, aidé par sa fille Amélie, il parcourt la campagne et les pays limitrophes de l’Allemagne pour aider à la création de coopératives de prêts et marchandes.. Ses déplacements le conduisent à Strasbourg,où ses idées trouvent un terrain favorable grâce aux idées de Charles Fourier, Louis Blanc et Louis Durand.

Le journaliste mosellan Jean-Marie Says a consacré en 2013 une biographie à Raiffeisen parue aux éditions Coprur.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Jean-François Draperi, « Raiffeisen, Friedrich Wilhelm (1818-1888) », Alternatives économiques,‎ janvier 2006