Frédéric-Christian de Brandebourg-Bayreuth

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Frédéric-Christian de Brandebourg-Bayreuth

Frédéric-Christian (17 juillet 1708, Weferlingen – 20 janvier 1769, Bayreuth) est margrave de Brandebourg-Bayreuth de 1763 à sa mort.

Biographie[modifier | modifier le code]

Frédéric-Christian est le dernier des quatorze enfants du margrave Christian-Henri de Brandebourg-Kulmbach et de son épouse Sophie-Christiane de Wolfstein. Considéré comme le « mouton noir » de la famille, il sert dans l'armée danoise comme général de corps d'armée et mène une vie retirée à Wandsbeck, près de Hambourg. Néanmoins, en tant que dernier représentant de la branche de Brandebourg-Bayreuth, il succède à son neveu Frédéric, mort en 1763 sans laisser de fils.

À son accession au margraviat de Brandebourg-Bayreuth, il tente de redresser les finances de son État en réduisant de façon radicale le train de vie de sa cour. La plupart des artistes qui y résidaient, tel que Karl von Gontard, quittent Bayreuth pour la cour de Frédéric II de Prusse à Berlin. Presque tous les travaux entrepris pour la construction des châteaux et des jardins sont abandonnés.

Frédéric-Christian meurt après six ans de règne. Avec lui s'éteint la branche de Brandebourg-Bayreuth de la maison de Hohenzollern. C'est un cousin éloigné, le margrave Alexandre de Brandebourg-Ansbach, qui hérite de la principauté de Bayreuth.

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

En 1732, Frédéric-Christian épouse Victoria-Charlotte (1715-1792), fille du prince Victor Ier d'Anhalt-Bernbourg-Schaumbourg-Hoym. Deux enfants sont nés de cette union :

Frédéric-Christian et Victoria-Charlotte divorcent en 1764. Ni l'un, ni l'autre ne se remarient par la suite.