Frères xaviériens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les frères xaviériens (Congregatio Fratrum a S. Francisco Xaviero) ou frères de la congrégation de Saint-François-Xavier (Cfx) forment une congrégation catholique enseignante, fondée en 1839 à Bruges par Théodore Ryken, sous le patronage de saint François-Xavier. La congrégation est active en Belgique, en Angleterre et aux États-Unis et dans d'autres pays de mission. Ils étaient 227 frères dans 82 maisons au 31 décembre 2005.

Le fondateur[modifier | modifier le code]

Catéchiste[modifier | modifier le code]

Théodore Ryken naît en 1797 dans le petit village d'Elshout dans la province du Brabant-Septentrional au sein d'une famille catholique extrêmement pieuse, mais il devient orphelin tôt et il est élevé par un oncle. Il est apprenti cordonnier, mais sent très tôt sa vocation, ce qui le fait devenir catéchiste et soigner les malades pendant l'épidémie de choléra qui frappe alors la province. Il party pour l'Amérique du Nord à l'âge de 34 ans avec des émigrants hollandais, où il continue à enseigner avec des missionnaires le catéchisme et où il évangélise des Indiens d'Amérique pendant trois ans. Il pense alors fonder une société de missionnaires en Belgique et retourne en Europe. Il repart pour les États-Unis en 1837 et se rend compte que les enfants d'émigrants manquent d'écoles chrétiennes. L'évêque de Saint-Louis-du-Missouri, Mgr Rosati, le convainc de former un groupe de laïcs instituteurs, et six autres évêques l'encouragent. Il part pour Rome demander la bénédiction de Grégoire XVI pour son entreprise naissante et se former au noviciat des pères rédemptoristes.

Les débuts[modifier | modifier le code]

L'esprit de fondation des frères xaviériens est également influencé par le confesseur de Ryken, le père jésuite Isidore Van de Kerckhove, qui l'aide à rédiger la règle de la congrégation. Cependant Ryken voulait fonder un institut missionnaire, réservé à une région spécifique, plutôt qu'une congrégation. Il s'installe à Bruges en 1839, mais il met une bonne année à trouver ses premiers compagnons, les premiers prévus ayant fait défaut. Il parvient à fonder deux écoles primaires, tandis que des frères partent enseigner à Sint-Truiden pour se former. Les frères prennent leur essor à partir de 1841, grâce notamment au soutien financier d'un bienfaiteur banquier, et voient affluer les candidatures d'Allemagne, des Pays-Bas, de Belgique, de France, d'Angleterre et d'Irlande. Les premières écoles en Angleterre ouvrent en 1848 à Bury et à Manchester, et plus tard le fameux Clapham College à Londres (qui a fermé en 1989), et d'autres institutions dans le Sussex.

La démission[modifier | modifier le code]

Théodore Ryken est dépassé par son entreprise et par le prêt qu'il a contracté pour une nouvelle maison Het Walleje. Des dissensions surviennent à la maison-mère de Bruges, et il est accusé d'être un piètre administrateur. L'évêque de Bruges, Mgr Jean-Baptiste Malou, l'invite à démissionner. Il se soumet et laisse la place à un frère plus jeune. Pendant les onze années qui lui restent à vivre, il sert comme simple frère dans la congrégation qu'il avait fondée. Il assiste au premier chapitre général en 1869 et meurt à l'âge de 74 ans en novembre 1871. La dette contractée est alors éteinte et le nombre de frères est passé de 58 en 1860 à 133, dans onze maisons.

Missions aux États-Unis[modifier | modifier le code]

Mgr Spalding, évêque de Louisville, dans le Kentucky, appelle les xaviériens en 1853 qui arrivent l'année suivante, prenant en charge plusieurs écoles paroissiales du diocèse. Ils ouvrent en 1864 la St. Xavier High School à Louisville. Devenu ensuite évêque de Baltimore, Mgr Spalding, appelle de nouveau les frères dans son nouveau diocèse. Ils o ouvrent de nouvelles écoles et fond de Baltimore le centre de leurs missions aux États-Unis. Ils ouvrent un noviciat au Mount Saint Joseph College qui existe toujours. En 1900, les xaviériens sont présents dans le Kentucky, le Maryland, le Massachusetts, en Virginie, en Virginie-Occidentale, dans l'État de New York et en Pennsylvanie.

Aujourd'hui[modifier | modifier le code]

La congrégation de Saint-François-Xavier est présente:

Sa maison généralice est à Baltimore.

De plus la congrégation a des missions en république démocratique du Congo, au Kenya, à Haïti, en Bolivie et en Lituanie.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]