Fourmi-chimère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les fourmis-chimères ou kimera ants sont des créatures imaginaires du manga Hunter × Hunter.

Elles sont un groupe très hiérarchisé d'insectes, de taille quasiment humaine (il semble qu'auparavant en existaient de plus petits), qui vivent en communauté dans un nid en hauteur à la manière des termites. Chaque colonie est fondée par la reine qui crée des soldats, dont la seule vocation est de lui ramener de la nourriture afin que ses prochains rejetons soient de plus en plus forts. La reine combine appareil reproducteur et système digestif : si par exemple elle mange un crabe et un lapin, sa progéniture sera un mélange de crabe et de lapin, possédant également les attributs communs à toutes les Kimera Ants.

Outre la reine, la communauté comprend les membres de la garde rapprochée, les chefs de division, les chefs de troupe et les soldats.

Les Kiméra Ants sont presque toutes munies d'attributs naturels, que ne possèdent toutefois ni le roi ni les membres de la garde rapprochée :

  • des doigts munis de deux griffes,
  • des taches ovales sur le front, plus ou moins espacées ou importantes,
  • un dispositif visant à empoisonner.

En plus de ces attributs naturels, leur évolution vers une forme plus humaine les a amenés à s'approprier des attributs culturels tels les habits et les bijoux. L'une des fourmis développe même une faculté magique en forme de lecteur MP3.

Le caractère de chaque Kiméra Ant est influencé d'un côté par ses caractéristiques génétiques, et de l'autre par ses anciennes vies. En effet, elles gardent un souvenir, plus ou moins net selon les individus, de la mémoire des créatures consommées par la reine avant leur naissance : ainsi ceux qui ont été conçus en partie à partir d'humains savent parler. Chez certains, c'est l'ancienne vie humaine qui semble prédominer, chez d'autres c'est l'ancienne vie animale (ce qui ne les empêche pas de parler normalement).

La nourriture préférée de cette génération de Kiméras Ants est l'être humain, notamment son cerveau, et surtout si l'être humain sait manipuler le nen.

On peut lister les différentes Kiméras selon leur rang.

Garde Royale[modifier | modifier le code]

La Garde Royale est le groupe de Fourmi-chimères le plus important et puissant. Elle est composée de Neferupito, Motôtôyupi et Shauapufu. Ces trois êtres sont si puissants qu'il dépassent tous Nétéro, le président de la société des Hunters, en termes de quantité d'aura. Ils sont sous les ordres de Meruemu.

La reine[modifier | modifier le code]

La reine des fourmis-chimères est un être voué à procréer. Elle possède un système de reproduction couplé à son système digestif : ce qu'elle mange va fournir des caractéristiques génétiques déterminantes à sa future progéniture. C'est une version géante d'une espèce reconnue pour sa voracité.

C'est la première Fourmi-Chimère montrée dans le manga. Elle est alors en plutôt piteux état. Elle reprend ensuite des forces et crée des soldats de plus en plus élaborés. Après s'être nourrie de deux enfants humains, elle devient une fourmi gourmet, qui se nourrira presque exclusivement de viande humaine. Elle va dépeupler NGL (Neo Green Life) pour donner naissance à une horde de fourmis très puissantes. En tuant des manieurs de Nen, les fourmis vont elles aussi, petit à petit, être capable de le manier.

La reine semble n'avoir aucune force et être très fragile. On ne la voit jamais se battre, mais juste manger et procréer. Elle mourra suite à la naissance prématurée du Roi, qui va littéralement trouer le ventre de sa mère pour s'en extirper.

Elle a une personnalité animale primitive et s'étonne de voir ses enfants prendre une telle indépendance d'elle. Contrairement à sa progéniture, elle a une psychologie monomaniaque et n'a qu'un seul objectif : faire naître le roi. Elle n'est ni mauvaise ni bonne. Seul lui importe son objectif, elle n'a pas de préoccupation autre que la préservation de l'espèce. À la naissance du Roi, elle acceptera sa mort sans fatalisme aucun, s'assurant seulement que son fils est en vie malgré sa naissance précoce.

Elle a après lui un dernier enfant extrêmement chétif, recueilli par Koruto qui s’avérera être un mélange entre Kaito et une jeune fille tuée par l'homme-koala.

Meruemu[modifier | modifier le code]

Il s'agit du Roi des fourmis-chimères, il est le fils de la reine, qu'il blessera mortellement en naissant. De ce fait, il ne connaît pas le nom que sa mère lui a donné, et qu'elle a confié à ses proches avant de mourir. Il se présente sous la forme d'un être charismatique et puissant. Il possède une queue terminée d'un dard dont il se sert pour tuer ses premières victimes. Il est tout en muscles et porte une sorte de carapace noire sur son torse. Son design est très proche de celui de Cell, un méchant de Dragon Ball Z.

Le roi possède une garde rapprochée constituée de Neferupito, Shaupfufu et Montôtôyupi. Il les a tous frappés au moins une fois. De plus il est le seul de son espèce à avoir fait acte de cannibalisme.

Le Roi est extrêmement individualiste : le plus puissant représentant de l'espèce la plus puissante, il considère que tous ne sont là que pour le servir. Ainsi, il n'exprime aucun regret à laisser mourir sa mère ou à tuer quiconque lui déplaît, pour quelque raison que ce soit (parler sans sa permission, etc.). À cause de ses changements d'humeur et de sa force, seule la Garde Rapprochée est assez forte pour le côtoyer et, bien qu'il les considère comme ses servants et inférieurs, il reconnaît leur puissance.

Il a l'intention d'étendre sa suprématie sur le monde entier et pour cela, il s'est implanté dans l'état de Goruto. Après en avoir tué le dirigeant, il utilise ses gardes pour entamer une sélection afin de se constituer une armée de manieurs de Nen de 5 000 hommes.

Il dispose en plus d'une force surhumaine, d'un intellect très développé et d'une capacité d'adaptation effrayante. Il passe son temps en jouant à toutes sortes de jeu de stratégie dans le but d'aiguiser son intelligence. Fantasque, il abat le plus doué des joueurs du pays après l'avoir vaincu au jeu. Finalement, une étrange fillette nommée Komugi, la championne d'un jeu national nommé le Gun-gi , va le tenir en échec. Il se montrera incapable de la vaincre, et sa personnalité va profondément changer à cause de cela : son côté humain va peu à peu prendre le dessus sur sa part fourmi, sans qu'il comprenne lui-même les sentiments complexes qu'il éprouve envers la jeune joueuse.

Il est durant l'attaque la cible de Zéno puis de Nétéro. Il « affronte » Nétéro à partir du chapitre 286, et lui exposera sa philosophie, qui est un dérivé extrême de l'aristocratie, défendant la survivance d'une « élite » au détriment des « déchets ». Nétéro constate alors que le roi est dangereux, tiraillé entre son état d'homme et celui de fourmi. Cet affrontement évolue cependant, passant du seul combat de l'arc à vocation meurtrière, à une joute verbale au moment où Nétéro informe le roi qu'il est un des seuls à connaître son nom, et qu'il ne le lui apprendra qu'au cours d'un combat honorable.

Le combat bat son plein jusqu'à ce que le roi devienne plus sérieux et ne s'attaque plus directement à Nétéro. Ce dernier use de sa technique ultime sur le Roi qui résiste. Le président de la société des Hunters fait alors usage d'une micro-bombe située dans son cœur pour se faire sauter avec le Roi qui va cependant, de justesse, survivre à l'explosion, sera sauvé par ses gardes. Son caractère et sa philosophie changent alors du tout au tout, il devient un être "parfait", puissant, sage et magnanime. Cependant sa mémoire est troublée et il cherche à la restaurer.

C'est finalement Werefin qui la lui restaure, malgré les malversations de Pufu pour l'éviter à tout prix, en lui révélant le nom de Komugi. Après une conversation avec Pâmu, le Roi va rejoindre Komugi et mourra dans ses bras après leur dernière partie de Gun-Gi.

  • Technique de Nen : Nen Eater (Spécialisation)

Lorsque le Roi mange une personne maniant le Nen, l'aura dégagée par la victime vient s'ajouter à celle du Roi. Ainsi, plus Meruemu mange, plus sa puissance d'aura augmente. Cela n'a pas été précisé mais on peut supposer que le roi n'obtient pas les facultés des êtres qu'il mange, il additionne seulement leur aura à la sienne.

Neferupito[modifier | modifier le code]

Neferupito (ou simplement Pito) est membre de la garde rapprochée du roi. Son nom est clairement inspiré de Néfertiti. Androgyne, il a des caractéristiques physiques plutôt féminines, mais les personnages utilisent toujours le genre masculin pour parler de lui. C'est l'aîné des trois gardes, et le prédominant des trois.

Il apparaît lorsque Ramotto et Pegui cherchent un gibier rare chez le boucher de la reine. Il semble d'une puissance effroyable. Son aura notamment est extraordinairement menaçante et malsaine, au point qu'il déstabilise ceux qui la sentent. Il sentira le gibier rare (qui est Pokkuru) et lui extirpera de force des aveux sur le nen.

Malgré ses capacités très utiles pour la protection du roi, Néférupito éprouve une grande excitation au combat. À plusieurs reprises, il hésitera entre rester aux côtés du roi, ou partir affronter Morau et Nov. Ce défaut est particulièrement sensible lors de l'arrivée de Nétéro et Zéno : Néférupito coupera son en pour combattre, mais profitant de l'occasion, Zéno enclenchera une pluie de dragon et disparaitra avec son ami du champ de vision du garde.

C'est à lui que le Roi avait confié la protection de Komugi, blessée par le Dragon Dive de Zeno. Sur ordre du Roi, il est occupé à la soigner, lorsque Gon, incité par Kirua, le défie : il lui accorde une heure pour finir de la soigner, après quoi il se battront. En effet, Gon voue à Neferupito une haine terrible depuis qu'il a manipulé et défiguré Kaito.

Neferupito un personnage intéressant et intrigant. Dès son apparition dans l'histoire, il est décrit comme inhumain, monstrueux même. Il semble être une véritable incarnation du « Mal ». Pourtant on le verra capable de ressentir des émotions trahissant un reste de caractère humain.

Neferupito est officiellement plus fort que Kaito et Nétéro en termes de quantité d'aura. Il est aussi capable de résister aux coups de queue du roi. De gros doutes subsistent cependant quant à son intelligence. Il semble parfois complètement à côté de la plaque, dépassé par n'importe quelle broutille. Il demande souvent conseil à Shaupfufu, qui le renseigne avec sagesse.

Durant l'assaut sur le palais, Meruemu donne l'ordre à Neferupito de soigner Komugi. C'est alors que la personnalité du garde commence à changer. Alors qu'il est censé être nettement plus fort que Gon qui le menace, il semble terrifié par le garçon et fait tout ce que ce dernier lui ordonne de faire, perdant la bataille psychologique. Il est tué par Gon lorsque ce dernier apprend que Kaito ne pourra pas être sauvé.

Lors de leur dernière partie de Gun-Gi, le Roi aura une pensée émue et sincère envers Pitô, en remerciement des soins apportés à Komugi. On peut donc dire que seul Neferupitô aura su s'attirer les faveurs du Roi en restant jusqu'au bout dans la ligne de conduite que ce dernier aura voulu.

Dans la version américaine, Neferupito ponctue ses phrases de « Nyah », qui le rendent légèrement frivole. Son personnage est probablement inspiré de femmes-chats fréquentes dans la culture japonaise[1].

  • Technique de Nen : Doctor Blythe / Terpsichore (Spécialisation)

Avec son premier pouvoir, « Doctor Blythe, la Doctoresse Artificielle », Neferupito crée une infirmière robotique remplie de matériel en lévitation reliée à sa queue de chat. Grâce à elle, il peut réparer un corps, soigner les blessures, ressusciter en partie (car Kaito peut encore se servir de son nen, mais cela reste encore flou). Selon Shaupfufu, cela demande une grande quantité d'énergie et pendant qu'il l'utilise, il ne peut rien faire d'autre, pas même se déplacer à plus de quelques mètres de l'infirmière, qui reste statique dans les airs (20 mètres max). Il s'est même servi de cette faculté pour éviter d'être repoussé trop loin par le « Hyakushiki Kannon » de Netero.

En plus de cela, il peut manipuler d'innombrables cadavres en matérialisant de gros marionnettistes (un par être manipulé). Il semble y avoir un problème au niveau des yeux de ceux qu'il dirige. Digo par exemple portera constamment des lunettes noires lors de ses interventions sous sa manipulation. Lors de la « sélection », il aura l'opportunité de manipuler un minimum de 500 hommes.

Enfin, la Terpsichore, inspiré du nom d'une muse de la mythologie grecque, est une capacité activée au moment d'affronter Netero. En moins d'un dixième de seconde, il peut la rendre effective, mais ce faisant, il monopolise l'utilisation de ses cinq sens. Elle lui permet de mobiliser ses sens et son Nen sur une personne unique. Elle se manifeste sous la forme d'une entité qui manipule Neferupito qui perd ainsi le contrôle de lui-même. Cette faculté gagne en puissance après la mort.

Il peut aussi faire parler les gens en utilisant la trépanation et des aiguilles d'acupuncture. Il peut également faire des bonds de plusieurs centaines de mètres (sans doute grâce à ses gênes de chat).

De plus, la particularité de son En est de ne pas avoir une forme circulaire, et sa façon d'être toujours en mouvement fait de lui le garde surveillant la plus grande zone autour du Roi (ce dernier sera gêné par cette surveillance et lui ordonnera de l'exclure de cette zone). Il ne relâche sa surveillance que pour combattre ou pour utiliser sa capacité de soin. On peut aussi conclure que son aura très menaçante fait partie d'un tout qui lui permet, en quelque sorte, de marquer son territoire.

Shaupfufu[modifier | modifier le code]

Shaupfufu ou Shau ou Pufu est un membre de la garde rapprochée du Roi. La langue japonaise étant constituée de mores, les u de Shaupfufu semblent traduire un soupir (« Pff »), faisant référence à la manie de soupirer du personnage. D'après la couverture du volume 22, ses cheveux sont roux. On remarquera que ceux-ci ont changé de taille entre sa première apparition au volume 20 et sa nouvelle apparence au volume 23.

Shaupfufu parle très peu ou avec parcimonie. Une chose est sûre, il est très calme et discret. Semblant aussi posséder un grand savoir sur les humains, c'est quelqu'un de très intelligent qui sait comment déjouer les tactiques ennemies. Il possède de magnifiques ailes de papillon. Son apparence est androgyne et il joue souvent du violon. Le plus émotif des trois, il pleure facilement et il est régulièrement sujet à des sautes d'humeurs.

Shaupufu représente la servitude obsessionnelle, l'éminence grise absolue. Il est le garde qui se tient le plus à "l'étiquette" des fourmis-chimères à savoir l'établissement du pouvoir des Ants sur le monde, ce qui explique son empressement auprès du Roi. Shaupufu a cependant un égo très fort ce qui le tiraille entre sa gloire personnelle auprès du Roi et la gloire de son Roi. On prend peu à peu conscience que son action auprès du roi est purement vouée aux profits personnels qu'il en tirera.

Très possessif envers son roi, il est très jaloux de Komugi et de son influence croissante sur le souverain. Il envisage d'ailleurs de la tuer et tente de passer à l'acte dans le chapitre 301.

Il meurt dans le chapitre 314 à cause du poison de la Rose, en ayant entendu son Roi renier tout ce qu'il est, ce qui achèvera le garde royal qui aura finalement vu son rêve d'apogée tomber en morceaux, le Roi n'ayant plus que des aspirations "triviales". Surtout, Pufu prendra conscience que Komugi est toujours passée avant lui et qu'il n'aura jamais été plus important qu'elle.

  • Technique de Nen : Spiritual Message / Nom inconnu (Manipulation)

La principale technique de Pufu est son Spiritual Message qui ressemble à un mélange de télépathie et de contrôle mental. Avec lui, il peut obtenir des réponses à ses questions en questionnant directement l'esprit et peut même imposer sa volonté à des esprits plus faibles. Il a de grandes facultés pour deviner l'état d'esprit de quelqu'un.

Sa seconde faculté est qu'il est capable d'influer sur le Nen de quelqu'un, de lui donner de nouvelles capacités (dans les limites indiquées par le Hatsu tout de même) et d'effacer celles déjà présentes. Il semble que la cible de sa technique doive en être d'accord auparavant, ce qui exclut un usage sur l'ennemi. On ignore s'il est à l'origine des cocons dans lesquels ont été enfermés les humains du "Jardin des viandes".

Ses ailes projettent également une poudre hypnotique.

Il a également une autre faculté de Nen nommée Belzébuth qui lui permet de se décomposer en des milliers de microscopiques moucherons. Plus il se réduit, plus il perd son flegme. Il est toutefois contraint de garder à chaque fois un « corps principal » de la taille d'une abeille. Ce corps principal reste assez sérieux, mais ses fragmentations miniatures sont terriblement frustes et désinvoltes, contrastant avec son calme olympien.

Sa grande intelligence est son principal atout. Jusqu'à présent, c'est sa capacité à bluffer et manipuler les autres qui lui a permis de s'en tirer.

D'après lui, son en est moins étendu que celui de Neferupito mais il est le second dans cette catégorie devant Yupi.

Montôtôyupi[modifier | modifier le code]

Montôtôyupi (ou Yupi) est le dernier membre de la garde rapprochée du Roi. La traduction française a écorché le nom de Montôtôyupi en le coupant en deux. Cela vient probablement du fait que son nom japonais s'écrive « Montôtô Yupi ». Toutefois l'erreur a été rectifiée au volume 21 où le personnage retrouve son nom d'origine.

Dernier membre de la garde à être né, il est le seul garde ayant plus été conçu à l'image de l'animal que de l'homme, c'est pourquoi il n'a qu'une conscience humaine minime. Son altruisme fait sa force, pour lui, seuls comptent la vie et l'intérêt du Roi. Il se définit lui-même comme un « Bouclier Grotesque ».

Selon le plan de l'escouade, Knuckle, Shoot et Méléoron devaient le neutraliser. Finalement il a massacré Shoot, ce dernier ayant survécu uniquement parce que Yupi ne voyait dans sa personne mutilée ni danger ni risques pour le Roi. Knuckle, qui s'est séparé de Méléoron, fait finalement face au monstre qu'est devenu Yupi, après s'être éveillé et avoir compris la nature et le rôle de son pouvoir.

Yupi va affronter l'escouade dans une joute serrée, où paradoxalement sa nature et son rôle vont s'avérer plus prépondérants que les écarts de force. En effet, son rôle n'est pas de tuer ses adversaires mais de protéger le Roi. Or, seul le jugement de Yupi va juger quelle situation est la plus importante. Et pour la première fois, Yupi va penser à son propre corps individuel, en choisissant finalement non pas de protéger le Roi en tuant Morau, Meleoron et Knuckle, mais de négocier le retrait de Potclin, un acte qui n'a de signification que pour lui. C'est cet acte qui va montrer Yupi autrement qu'en simple monstre aux yeux de Knuckle, et par ailleurs Yupi sera lui-même incapable de les tuer, forme d'honneur ou de respect envers ses adversaires.

Lorsque Yupi arrivera sur les lieux de l'explosion de La Rose, il trouvera le corps du Roi et le nourrira de ses cellules, donnant au Roi son pouvoir de métamorphose. Comble de l'ironie, c'est au moment où il se sentira le plus proche et le plus en phase avec le Roi et avec ses choix de vie que Yupi mourra face au chef de division Werefin, terrassé par le poison de la Rose. Cette mort est insinué par le sang qui s'écoule sur le visage de Yupi lors de sa conversation avec Werefin dans le chapitre 310.

Tout, dans la vie de Yupi, aura été question de différences de force, de combats où il n'avait jamais l'avantage, qu'il soit le plus fort ou le plus faible. Alors qu'il est présenté comme un instoppable bourrin que rien n'arrête, il sera tué par du poison, un élément microscopique et complexe.

Yupi semble trouver son inspiration dans le manga Parasite, en particulier avec le personnage de Goto qui lui ressemble de façon étonnante, tant par le physique que les pouvoirs.

Alors qu'il figure comme un cogneur que rien n'arrête, Yupi n'a officiellement frappé que trois personnes : Shoot, qu'il a poussé aux limites de la mort, Knuckle, involontairement et Morau qu'il a éraflé dans le dos.

  • Technique de Nen : Métamorphose (Renforcement)

La technique de Yupi est aussi simpliste que puissante. Il peut modifier son corps comme il le désire.

Ceci laisse toute la place à l'imagination, il semblerait que tout lui soit possible. Il peut se faire pousser des ailes, des bras ou des yeux supplémentaires, faire grossir n'importe qu'elle partie de son corps de façon étrangement exagérée (lorsqu'en pleine colère il tente de donner un coup de poing à Knuckle, son bras devient plus grand que le reste de son corps). Ses sentiments semblent jouer sur la puissance de la transformation, plus la colère et la détresse augmentent, plus le degré de transformation est imposant.

Après chaque transformation, il ressent un contrecoup qui relève du vide existentiel - en fait les augmentations de puissance sont vite suivies de grands chocs psychologiques : il semble « réaliser » toute l'ampleur de sa force mais également sa « vanité ». Togashi construit là un intéressant « bourrin » pétri de sentiments contradictoires comme pouvait l'être Uvô. Cet aspect psychologique avait par ailleurs déjà été vu dans YûYû Hakusho, après le combat contre Toguro, Yusuke dira avoir ressenti « une sorte de vide après avoir atteint le sommet ».

Plus sa rage est intense, plus ses transformations sont complexes. Dans les récents chapitres, il a atteint une chimérique forme de centaure possédant un « bras métallique » sous forme d'un visage vomissant un bras. Ce centaure est vu par Pufu comme une forme « mature » de Yupi.

Particuliarités[modifier | modifier le code]

Le trio Neferupito / Shaupfufu / Montôtôyupi est une sorte de référence aux trinités qu'on voit souvent dans la religion ou dans certaines symboliques religieuses.

En l'occurrence, il s'agirait d'un trio femme / homme / bête. Leur couleur les différencie également : blond / roux / bleu ainsi que l'animal duquel ils semblent issus ou auquel ils semblent rattachés : chat / papillon / requin, ou plus largement mammifère / insecte / poisson. Ou par leur apparence sexuelle femelle /androgyne /mâle.

Ils occupent aussi des rôles différents dans la protection du Roi. Neferupito est l'élément menaçant, il s'occupe de surveiller une grande zone autour du Roi, ainsi que de manipuler des hommes. Shaupfufu est calme, intelligent et posé, il semble plus être le coordinateur et le cerveau des éléments mis en œuvre pour cette protection. Quant à Montôtôyupi, il est imposant et simpliste, il a tout du bouclier humain, le dernier rempart à surmonter pour accéder au roi. On a donc : l'arme / le cerveau / le bouclier.

Ils sont tous de taille plus élevée que le Roi, et leur point commun est leur aura surpuissante.

À noter aussi l'origine de leur nom très particulière :

Chefs de troupe[modifier | modifier le code]

Djido[modifier | modifier le code]

Djido est mi-homme, mi-guépard. Il semble sympathique mais il est réellement dangereux à cause de sa vitesse surhumaine. Elle est si élevée que Knuckle et Morau sont quasiment incapables de suivre ses mouvements.

Il obtiendra de Hirin un effacement de nen après avoir été touché par le Hakoware de Knuckle et de Shaupfufu, une faculté spéciale. Il considère Morau comme son ennemi personnel, mais en fait, il est plus joueur qu'autre chose et pense juste le combat comme une source d'amusement. Il se frottera une seconde fois à Morau, qui le vaincra à son propre jeu mais sans le tuer, sachant la bête suffisamment manipulable pour en soutirer des informations.

Il tente de se frotter à Zéno Zoldik alors que ce dernier sort du palais du Roi, mais il est finalement tué par Silva. Technique de Nen : Tag / Monroe Walk (Matérialisation) La technique de Nen de Djido consiste en un jeu de chat. Au moment où Djido touche son opposant, ils se retrouvent enfermés dans un gigantesque jardin sous dôme, un sablier indestructible trônant au milieu. Pour sortir de ce piège, l'ennemi a huit heures de sablier pour retoucher Djido (on ne sait pas ce qui se passe en cas d'échec), ce faisant, ils retourneront dans le monde normal, et Djido ne pourra plus jamais utiliser sa technique sur cette personne.

Djido dispose également d'une arme spéciale, une énorme griffe surmontée d'une arbalète. Toutefois, cette arme a été inventé dans la précipitation et ne sert en fait à rien : Djido est lui-même plus rapide que son carreau d'arbalète, et sa griffe ralentit son poing. C'est parce qu'il a mal réfléchi que ses techniques sont inappropriées.

Plus tard, il demande à Pufu de lui effacer ses techniques et de lui laisser en créer une nouvelle. Cette nouvelle faculté s'appelle Monroe Walk, une parodie (Nominative) du Moonwalk et de Marilyn Monroe. On ne saura jamais ses effets, car au moment où il s'apprête à s'en servir contre Zeno, il est tué par Silva.

Koruto[modifier | modifier le code]

Koruto est semblable à un humain avec des ailes d'oiseau. Outre Pegui dont il est très proche, il a sous ses ordres Ramotto.

Au départ, Koruto est un petit garçon qui a une sœur nommée Reina. Ils rencontrent une fourmi-chimère en rentrant de la pêche. Les malheureux enfants finiront leur courte et paisible existence dans le ventre de la reine, qui en fera Koruto.

Koruto va faire une sorte de transfert entre sa sœur de la vie humaine, et la reine (il est vrai que "Reine" et "Reina" sont deux termes proches, en espagnol notamment). Koruto veut à tout prix protéger la reine comme si c'était sa sœur. Ce comportement étrange (« Je veux protéger le meurtrier de ma sœur et de moi ») peut faire penser au syndrome de Stockholm.

Koruto échouera dans sa mission, et la reine mourra. Il sera toutefois la dernière personne qui entendra ses paroles, et sera chargé de dire au Roi que son nom est Meruemu, « la lumière qui éclaire tout ».

Koruto est très choqué par cette mort qui sonne pour lui un glas terrible : il est incapable de protéger qui que ce soit. En fouillant les entrailles de la reine, Koruto trouve un dernier-né. Il décide de le protéger, coûte que coûte.

Léol[modifier | modifier le code]

Hagya, plus tard auto-renommé Leol, a sous ses ordres une fourmi-libellule nommée Puratta et un monstre à l'allure très frivole prénommé Hirin.

Lors de ses premières apparitions, son nom est « Hagya » (ce sont ses troupes qu'affrontent Gon, Kirua et Kaito dans le volume 19), mais on apprend plus tard qu'il s'énerve quand on l'appelle ainsi. Il a donc rejeté ce nom après la mort de la reine.

C'est un être ambitieux, qui n'hésite pas à profiter des défaites de ses compagnons, comme Yunju ou Djido, pour gagner du temps. Il sait aussi qu'apprendre fait partie des points fondamentaux de la force.

Léol est une fourmi intelligente. Il semble se souvenir plus de sa vie animale que de sa vie humaine.

Il sera tué par Morau qui l'empoisonnera au dioxyde de carbone.

  • Technique de Nen : Rental Pod (Matérialisation)

Léol possède une faculté, qui consiste à matérialiser une sorte d'iPod, dans lequel il stocke les facultés des gens ayant une dette envers lui. Si la personne meurt, Léol perd la possibilité d'utiliser la technique qu'il lui a empruntée. Il vit donc au service du Roi en attendant que celui-ci ait une dette envers lui.

Pour activer une technique, Léol la choisit dans la liste de personnes endettées présentes sur le Pod, un ticket est alors créé, signalant que la dette est effacée. Mais une même personne peut avoir plusieurs dettes envers Léol, et ce dernier peut donc utiliser plusieurs fois la même technique. Une fois celle-ci activée, Léol peut l'utiliser pendant une heure : pendant ce délai, l'utilisateur endetté perd l'usage de son Hatsu. Toutes les restrictions présentes sur la technique d'origine persistent.

  • Technique de Nen (Empruntée) : Tube, Imamura Point (Matérialisation)

C'est une technique que Léol a dans son Pod et qu'il utilise contre Morau. Cette technique appartient initialement à un ami de Morau, Gura. Une fois utilisée, la technique fait apparaître un surf et un trident, tous deux très tranchants, ainsi qu'une immense masse d'eau, venue de nulle part. L'utilisateur peut partiellement manier l'eau grâce au trident. Cette technique n'est toutefois utilisable que pendant les moments de pluie, et plus celle-ci est dense, plus la technique est puissante.

Léol a mis au point deux techniques dérivées, qui sont des enchaînements utilisant les deux outils en même temps. La première, « Tornave », consiste à créer un vortex d'eau en faisant tourbillonner le surf, emprisonnant l'ennemi dans l'œil du cyclone. Cela fait, Léol plonge dans l'œil et l'achève d'un coup de trident. La seconde technique, nommée « Big Wall », est un tsunami miniature que Léol chevauche.

Méléoron[modifier | modifier le code]

Méléoron est un homme-caméléon. Il apparaît dans le volume 19 où il se fait qualifier de minable par un de ses subordonnés.

Méléoron se présente à Gon alors que ce dernier était en route pour enrayer la « sélection ». Méléoron s'avère plutôt confus et mal à l'aise dans ses explications, mais Gon décide de lui faire confiance et ils deviennent amis. Méléoron lui dévoile alors son projet : tuer le Roi. Pour cela, Gon devra connaître les trois facultés de Méléoron et devenir son partenaire.

Il s'alliera au groupe de Gon dans le but de tuer le Roi pour venger Pegui, qui se trouve être son ancien père. Il semble que ce soit à Knuckle de vaincre le Roi, puisqu'il possède la technique la plus efficace du groupe. Durant l'assaut, Méléoron et Knuckle font donc équipe, ils semblent très bien s'entendre.

Méléoron, comme le dit Gon, est en fait plus humain qu'animal, c'est pourquoi il a réussi à se séparer facilement de la reine. Méléoron s'entend tout de suite avec Gon et Knuckle, car tous deux ont un rapport privilégié avec la nature animale. Méléoron révèle d'ailleurs à Gon qu'il a estimé pouvoir lui faire confiance, car il sentait en lui une part animale qui le rapproche beaucoup des Fourmis-chimères.

  • Technique de Nen : Perfect Plan / God's Accomplice

Méléoron possède au total trois facultés étroitement liées. La première est une invisibilité classique : tant qu'il en use, il ne peut être repéré par la vue. Il ne s'agit toutefois que d'un leurre pour faire croire à l'opposant qu'il lui échappera toujours visuellement.

La deuxième technique, Perfect Plan, lui permet de se rendre imperceptible. Tant qu'il l'utilise, il est invisible, inodore, inaudible, et on ne s'aperçoit pas de sa présence même en le touchant ou en étant touché. Il ne s'agit donc pas d'une invisibilité, mais de quelque chose de bien plus puissant. Le Perfect Plan possède néanmoins un point faible, il fonctionne uniquement si Méléoron ne respire pas et ne parle pas.

Sa dernière faculté, God's Accomplice, lui permet de partager son Perfect Plan avec quelqu'un qu'il touche, même si ce dernier respire. Il faut également qu'il lui explique les mécanismes de son Nen pour que cela fonctionne. L'accord est scellé quand Méléoron connaît le nom de son associé et lui serre la main.

Pegui[modifier | modifier le code]

Pegui ne paraît pas avoir d'aptitude au combat, mais semble plutôt jouer un rôle de conseiller auprès de ses pairs. Il sera tué par le Roi pour avoir osé parler en sa présence.

On apprend plus tard qu'il était le père adoptif de Méléoron quand il était humain.

Yunju[modifier | modifier le code]

Yunju est un mélange de cheval, de serpent et d'homme.

Il est constamment accompagné par deux humains qui jouent les chiens pour son plaisir le plus morbide. Il sera tué par Kaito, après que Gon et Kirua se sont débarrassés des deux autres soldats.

Son arc est bien plus développé dans l'Anime 2011 où il fait de multiples apparitions, et sert de base pour introduire le concept des réminiscences de la vie antérieure. On le voit notamment capturer Jairo et ses hommes. Il semble éprouver des sentiments contradictoires à l'idée d'avoir mis fin à son règne.

Zazan[modifier | modifier le code]

Zazan est une femme-scorpion. Elle a sous ses ordres Paiku, une araignée à tête de vieillard, qui sera tuée par Shizuku, et une fourmi qui tuera Ponzu, puis qui sera vaincue par Bonorenof.

Zazan ne fait pas les choses à moitié : c'est à l'Étoile Filante qu'elle s'installe, ne sachant pas à qui elle va se frotter. C'est en effet un comité resserré de membres de la brigade fantôme qui investira son nid. Bonorenof, Sharnalk, Phinks, Feitan, Shizuku et Karuto vont affronter ses sbires en se séparant.

Chacun lutte avec sa faculté : Feitan, le mystérieux petit homme en noir, trouve Zazan et l'affronte. Pour vaincre, il faudra qu'il dévoile sa faculté consistant à transformer sa douleur physique en incandescence. Zazan mourra de la main de Feitan, brûlée à mort.

  • Technique de Nen : Queen Shot (Manipulation)

Zazan a plusieurs attributs : si elle pique quelqu'un avec son dard, elle le transforme en monstre hideux. Si elle s'arrache la queue, elle devient un affreux monstre. Cette dernière faculté n'est pas sans rappeler le personnage de Zabon dans Dragon Ball, où un personnage androgyne devient une affreuse bête féroce.

Werefin[modifier | modifier le code]

Werefin (parfois écrit Welfin ou Werrufin) alias Xaichahal ou Zaikaharu, l'homme-loup, est un chef de troupe, qui se mettra au service du Roi. Il apparaît très peu dans le manga, mais prend de l'importance lors de l'attaque du palais. On le voit lorsque la reine fait appel à lui dans le volume 19, puis plus tard dans le volume 23, quand il est appelé avec Burovûta pour épauler Léol ; cependant, là non plus on ne le voit pas se battre.

L'Anime 2011 revoit complètement son introduction. Il y est en effet présenté pour la première fois comme étant le bras-droit de Jairo (mais comme tous ses soldats sont masqués, on ne voit pas son visage) et appelé explicitement par son nom humain. Il est capturé par Yunju lors de son raid aux labos de drogue. Cette introduction différente permet entre autres à l'auteur d'introduire l'histoire de Jairo plus tôt dans l'histoire et de manière moins impromptue au milieu de la partie de l'entrainement de Gon et Kirua. Werefin apparaît ensuite sous forme de caméo lors de la distribution de Nen.

Le rôle de Werefin prend de l'ampleur à l'orée de la fin de l'arc Kimera Ants. Il est en effet un des derniers soldats au palais royal. Dans l'optique instinctive de "devenir roi", il a développé un esprit conspirateur et ruse auprès des hautes sphères du pouvoir des fourmis-chimères. Son caractère paranoïaque l'amène, à quelques minutes de l'invasion, à déceler l'infiltration de Nov, et même se tenir à l'endroit exact où l'escouade de Morau va sortir. Toutefois, Werefin a les défauts de ses qualités, et le conflit de ses intérêts avec ceux des gardes royaux, va l'empêcher de prévenir Yupi ou les troupes du Roi. Il va alors mener Bizef sur une fausse piste, afin de le discréditer. Il est également au courant sans le savoir de la présence de Pâmu dans le château. Enfin, il a compris le manège d'Ikaguro, mais laisse Burovûta s'en charger au départ.

Werefin a accepté d'être au service du Roi pour la simple raison qu'il est toujours du côté du plus fort. C'est un être conspirateur, individualiste, sceptique à l'extrême et terriblement suspicieux. Il désire être le Roi de l'Ombre comme il le dit lui-même. En fait, Werefin n'est dans aucun camp, c'est un électron_libre très dangereux qui ne vit que pour la traîtrise.

Werefin fait partie de ces personnages toujours assaillis de doutes et de suspicion, tels Kirua ou Pakunoda, Togashi pose un personnage très torturé psychologiquement et complètement paranoïaque. Ce point est accentué dans le chapitre 286, quand il refuse d'attaquer la soldate Hirin car il ne connaît pas ses capacités - alors qu'elle est d'un grade inférieur à lui, ou lors de son face-à-face avec le roi quand son esprit se transforme littéralement en bouillie au moment où il croit mourir.

Dans le chapitre 295, il attaque Ikaguro qui lui opposera une résistance inattendue. Suite à cette défaite, il fera une foule de révélations, notamment à propos de la situation de Pâmu, mais aussi sur le fait qu'à l'état humain, il était le "frère de lait" de Jairo, et que ce dernier l'a protégé de son père violent. On apprend également qu'il a ouvert à Hirin, Shidore et Bisev sans conflit. De même, il laissera Ikaguro partir, faisant montre d'un changement psychologique puisqu'il se rendra compte de la simplicité et de la facilité d'être honnête.

Son honnêteté sera récompensée quand il révèlera au Roi l'identité de la femme mystère qu'il cherche (Werefin entend d'ailleurs pour la première fois le nom de Komugi dans le chapitre 305 de la bouche de Pufu lui-même). Le Roi confessera alors face à Shaupufu qu'il se moque d'être un Roi et que tout ce qu'il veut c'est la revoir. Le Roi laissera la vie sauve à Werefin et partira en quête de Komugi, laissant Pufu mourir comme un moins que rien, en n'ayant jamais réussi à s'attirer les faveurs de son Roi.

Werefin est actuellement avec Bisev et Hirin à la recherche de Jairo.

  • Technique de Nen : Missileman (Matérialisation)

Sa faculté forme une batterie de quatre missiles sur son dos. Elle fonctionne en plusieurs étapes :

  • identifier une cible
  • poser une question ou donner un ordre a la cible
  • si la cible ne répond pas ou n'obéit pas, l'attaque commence, deux des quatre missiles sont tirés et traquent la cible sans fin

Même si la cible utilise le Zetsu ou le In, l'attaque fonctionnera si la cible est restée en place. Si elle a bougé, les missiles restent stationnaires jusqu'à la retrouver pour la détruire.

Quand Werefin ne pose pas de question avant de tirer, les missiles injectent des vers (Kuro Makade - Mille-pattes noirs) dans les blessures qu'ils provoquent, et dévorent peu à peu celui qu'elles infiltrent. Si Werefin ment et ruse avec l'adversaire, les vers sont actifs, si au contraire il est sincère et honnête, ils dépérissent.

Werefin avouera de lui-même que cette faculté est une projection littérale de sa personnalité, dangereux quand il conspire, faible quand il se dévoile vraiment. Selon Werefin, personne n'a encore survécu a ses armes lorsqu'elles ont touché leur cible. Werefin est si suspicieux qu'il se pose des questions sur sa technique même.

Burovûta[modifier | modifier le code]

Burovûta (ou Brouda, surnommé "Brov" par Werefin) est un homme-homard, chef de troupe. Il passera à la télévision et blessera grièvement un journaliste. Il sera au service du Roi aux côtés de Werefin. Tout comme l'homme-loup, il est assez paranoïaque et suspicieux (mais nettement moins que ce dernier tout de même). Il semble relativement intelligent bien qu'assez virulent et irritable. Il semble avoir une notion assez vibrante du courage, en témoigne le fait qu'il traite Ikaguro à deux reprises de « poule mouillée ».

Il possède un Nen d'émission qui lui permet de tirer des boulets de Nen par ses pinces, il est même capable de se projeter grâce à elles. Il est aux prises avec Ikaguro à partir du chapitre 282, dans un combat relevant plus de la tactique que du combat à proprement parler, dans les sous-sols du palais, un classique des confrontations à la Togashi.

Dans le chapitre 283, il est « vaincu » quand Ikaguro parvient à le bloquer dans les couloirs, et à l'endormir tout en l'enfermant entre deux portes. Ikaguro n'aura toutefois pas le courage de tuer l'homme-homard, ce qui va remettre en question sa valeur personnelle dans la lutte contre les fourmis-chimères.

Buovuta est ensuite mis en contact avec Ikarugo et se sépare de Werefin à la sortie de NGL pour accompagner Shidore à la recherche de sa mère. Les liens exacts de Burovuta avec NGL sont méconnus mais après avoir accompli sa mission, il décidera de rester avec Reina dans son village.

Autres chefs[modifier | modifier le code]

  • L'homme-crapaud - Avec ses troupes, il attaquera Gon, Kirua et Kaito lors de leur épopée à NGL. Il semble aimer organiser des tournois entre ses adversaires et ses troupes. Il sera tué par la faux de Kaito.
  • L'homme-tortue - Il parle au nom des fourmis-chimères, notamment pour qu'elles puissent avoir des noms. Il sera tué par le roi.
  • L'homme-crocodile - Un chef de troupe. Il fait partie de ceux qui vont parcourir le monde après la mort de la reine.
  • L'homme-marmotte - Un chef de troupe. Il se rangera aux côtés des humains lors de leur venue au nid et révèlera que les fourmis-chimères se souviennent de leur vie humaine. Il semble assez intelligent.
  • Bihorn - Un chef de troupe ressemblant à un homme-buffle. Contrairement aux apparences, il se rangera aux côtés des humains. Il a la plus grande force physique parmi les fourmis-chimères.
  • L'homme-poulpe/méduse - Un chef de troupe. C'est un être plutôt intelligent qui possède des connaissances en médecine.
  • L'homme-sauterelle - Un chef de troupe. Il (Elle ?) parcourra le monde pour devenir roi.
  • Chiona - une coccinelle géante. Il fait partie des victimes de la tactique d'écrémage de Netero, Morau et Nov (Anime)
  • Baitaru - Un homme-démon avec une queue de vache. Il fait partie des victimes de la tactique d'écrémage de Netero, Morau et Nov (Manga et Anime)
  • Goran - Un insecte géant assez primitif du point de vue de l'espèce des fourmis-chimères. Il fait partie des victimes de la tactique d'écrémage de Netero, Morau et Nov (Anime)

Soldats[modifier | modifier le code]

Shidore[modifier | modifier le code]

Shidore est un soldat de tâche assigné à Hirin. Il ne dit rien mais suit Hirin à la trace. Elle portera Bisev en suivant Hirin durant la majorité de l'assaut.

On apprend dans le chapitre 315 qu'elle est Reina, l'une des premières humaines mangées par la reine dans le chapitre 187 (ce qui explique son aspect insectoïde primitif du point de vue des fourmis-chimères) et par conséquent la sœur de Koruto. Elle retrouvera sa mère grâce à l'aide de Burôvuta qui l'y emmènera.

Ikaguro[modifier | modifier le code]

Ikaguro est un simple soldat (mais on ignore à la solde de qui exactement, on suppose que c'est des frères Orogo). Il ressemble à un poulpe mais rêve de devenir un calamar.

Ikaguro sera défait par Kirua. Cependant, le jeune garçon va trouver Ikaguro très cool. Il sera aussi touché par son histoire de calamar, car Kirua aussi voudrait être quelqu'un de meilleur, il voudrait par exemple ressembler à Gon. Il l'épargnera en lui disant ceci : "Dans d'autres circonstances, nous aurions pu devenir amis.".

Cette fois, c'est Ikaguro qui sera touché. Il sauvera Kirua d'une mort certaine alors qu'il allait le vider de son sang. Ikaguro dit alors connaître un docteur.

À la demande de Kirua, il participera à l'attaque contre le roi. Il aura pour rôle de retrouver Pamu dans le palais. À cette fin il prendra possession de son ancien supérieur Puratta. Ce faisant il commettra l'exploit de mettre hors d'état de nuire successivement Burôvuta et Werefin, en isolant le premier et en immobilisant le second.

Technique de Nen : Dead Living Dolls (Manipulation)

Ikaguro peut prendre le contrôle d'un cadavre et se faire passer pour lui. Une fois fait, il peut tout imiter du précédent, mais n'a pas accès à sa mémoire. Il peut utiliser un cadavre humain et le déformer pour utiliser le canon à puces dont il dispose en place d'un tentacule (coupé par Kirua durant leur combat). Les puces tirées empèchent toute coagulation du sang.

Il est aussi capable de modifier son corps pour créer une arme de tir d'air à compression.

Koala[modifier | modifier le code]

Koala est un soldat fourmi chimère, un petit homme koala en smoking.

On le voit pour la première fois tuant un homme de sang froid et se faire rabrouer par son supérieur Méléoron. Après la chute de la Reine, il est signalé qu'il est retourné au nid sans faire d'histoires.

Il réapparaît dans le chapitre 337 où il parle avec Kaito. On comprend alors que son retour au nid était le résultat d'une lassitude face aux actes meurtriers due à une réalisation de sa vie antérieure. Il a tué une jeune fille qui ressemblait à la forme actuelle de Kaito pour qu'elle ne soit pas torturée par ses acolytes. Ancien tueur sur gages, il a réalisé que finalement sa réincarnation faisait partie d'un cycle. Alors qu'il songe à se supprimer, Kaito lui demande de rester à ses côtés. Il figure auprès de ses compagnons lors du vol des cygnes.

Sa technique semble consister à cracher de l'eau à très haute vitesse, ce qui s'apparente à un tir de pistolet.

Paiku[modifier | modifier le code]

Paiku est un hybride d'araignée et de vieillard. C'est un lieutenant rattaché à Zazan.

Il se fera remarquer en s'attaquant à Ponzu et Pokkuru. Il est plutôt benêt et ne sait pas vraiment se battre, il a pourtant la confiance totale de Zazan. Il est du Renforcement et renforce donc sa toile.

Il sera tué par Shizuku et son aspirateur.

Puratta[modifier | modifier le code]

Puratta (ou Furatta ou Fratta) est un soldat à la solde de Léol. C'est une sorte de libellule. Sa faculté lui permet de faire des "Myanma", des libellules à travers lesquelles il peut tout voir. Puratta a cela de particulier qu'elle porte en guise de haut le vêtement traditionnel de Greed Island tel que porté par les garde-frontière notamment.

Puratta s'en prendra à Kirua, mais se fera sérieusement blesser par Nov qui prendra conscience de son rôle en tant qu'espion.

Ikaguro prendra possession de son corps pour retrouver Pamu lors de l'assaut contre le roi. Le corps est plus tard détruit par Burovuta.

Hirin[modifier | modifier le code]

Hirin (Parfois appelée Hira, Hiria, Hiri...) est l'autre coéquipière de Léol. Visiblement elle est à l'origine de l'effacement de nen de Djido puisque Léol insinue qu'elle n'est pas capable de bouger à cause de cet effacement.

Dans le chapitre 261 on découvre sa véritable apparence, celle d'une femme humaine avec un abdomen de lapin. Elle semble aussi "enceinte", ce qui est sans doute lié à ses facultés d'effaceuse. Son ventre s'aplatit à la mort de l'"effacé".

Elle récupère Bizef dans le chapitre 285 en compagnie de Shidore, ce qui lui attire les foudres de Werefin (Qui a besoin de Bizef), mais ce dernier hésite à l'affronter car Shidore porte Bizef, et Hirin pourrait s'avérer violente pour le garder (Vu ce qu'il lui a promis), et comme Werefin est très suspicieux (Il doit surtout la soupçonner d'être une traitresse), il refuse de l'affronter car il ignore tout de ses capacités. On apprend dans le chapitre 296 que Werefin leur a finalement ouvert la salle des trésors sans conflit.

Dans le chapitre 315, elle part avec Werefin et Bisev à la recherche de Jairo.

Ramotto[modifier | modifier le code]

Ramotto est sous les ordres de Koruto. Il est apparemment la fusion d'un humain, d'une pie-grièche et d'un lapin.

Sa particularité est qu'il sera la première fourmi-chimère à acquérir le nen, grâce à Gon et Kirua qui l'affronteront. Il transmettra le nen à tous les chefs de troupe.

Ramotto se fera tuer par Kirua après s'être libéré de l'emprise de son frère Irumi.

Son apparence physique rappelle étrangement celle du présentateur des enchères organisées par la Mafia pour retrouver les membres de la brigade fantôme, avec une mise à prix sur leurs têtes.

Frères Orogo[modifier | modifier le code]

Les frères Orogo sont frère et sœur (on ignore s'il s'agit réellement d'un lien de parenté entre fourmis-chimères) qui utilisent un jeu de fléchettes spécial composé de poissons. Elles ne se matérialisent que lorsqu'elles transpercent leur cible à la condition que la cible porte un badge de nen spécifique.

Kirua les affrontera au péril de sa vie, et gagnera grâce à ses connaissances en jeux de fléchettes. Il devinera que leur jeu est le 501 et saura où se portera le dernier coup.

Ils finiront décapités en voulant vérifier le corps. Mais Kirua s'écroulera et sera sauvé par Ikaguro.

Autres soldats[modifier | modifier le code]

  • Inzagi : Un des soldats de Werefin, tué par Kirua
  • Maenore : Un des soldats de Werefin, tué par Kirua
  • L'homme "plein d'épines" - Sbire de Zazan. Il tuera Ponzu et sera tué par Bonorenof. Sa technique d'attaque semble liée aux pointes de son corps.
  • Boki & Peru : Boki est un petit insecte qui manipule Peru, un coléoptère aux bras tranchants. Ils seront vaincus par Sharnalk.
  • L'homme mille-pattes - Sous les ordres de Yunju, il affrontera Gon et sera tué par Kaito.
  • La femme-moustique - Elle porte un masque de médecin qui cache un faux dard. Elle sera tuée par Kirua.
  • Le boucher (l'homme-porc) - Il a la charge de la nourriture de la reine. On ignore ce qu'il est devenu après la débâcle du nid à NGL
  • Baro - C'est un soldat de l'homme-crapaud. Il a la forme d'un homme-tatou. Il sera tué par Gon.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. voir, entre autres, la légende du chat-vampire de Nabeshima ou bien encore le personnage de Merle dans la Vision d'Escaflowne.