Fourgon-frein

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cambuse ATSF 999727 exposée à la gare de Williams, Arizona, États-Unis.
Fourgon-frein des British Railways.

Le fourgon-frein, appelé cambuse en Amérique du Nord (caboose en anglais), est un wagon d’accompagnement des trains de marchandises, doté d’un frein à vis. Situé en queue de train, il était occupé par un agent chargé de la surveillance du train et de son freinage en cas de besoin.

Le fourgon-frein date d’avant la généralisation du freinage continu des trains, c’est-à-dire la possibilité d’actionner les freins de chaque wagon depuis la locomotive. De tels trains ont pu rouler jusque dans les années 1980.

Historique[modifier | modifier le code]

Dès le début des chemins de fer, des wagons étaient équipés de freins à vis pour assurer leur immobilisation en stationnement. Mais une fois le train en mouvement, la locomotive assurait seule le freinage du convoi. Cette capacité de freinage limitée a conduit à plafonner la vitesse des trains à seulement 40 km/h. De plus pour réduire le risque de rupture d’un attelage, et donc la perte de contrôle des wagons restants, la longueur des trains était limitée.

Dès les années 1840, on eut l’idée de placer un wagon-frein occupé par un agent à l’arrière des trains. On augmentait ainsi la capacité de freinage des locomotives et surtout, en cas de rupture d’attelage, le gardien pouvait mettre en sécurité la partie restante du train, en actionnant le frein. Inversement la vue du fourgon-frein depuis la locomotive garantissait l’intégrité du train. Pour cela, les fourgons-frein du Royaume-Uni étaient signalés par des feux latéraux blancs.

Il était d’usage de relâcher progressivement le frein du fourgon au démarrage du convoi pour éviter les à-coups liés à la mise en tension brutale des attelages qui à cette époque avaient du jeu.

Types de cambuses[modifier | modifier le code]

On distingue différents types de cambuse selon la forme de la vigie :

Cupola 
Le type le plus répandu est celui des « cupola caboose », avec une vigie en forme de pavé droit au centre du toit (cf. galerie de photo).
Extended vision 
La variante à « vision élargie » se caractérise par une vigie débordant sur les flancs de la cambuse, ce qui permet une vue rasante du côté du train (cf. 1ère photo).
Bay window 
Ces cambuses ne présentent pas de partie surélevée en toiture, mais un oriel saillant sur chacun des flancs du fourgon (cf. galerie de photo).

Les quelques rares cambuses à deux essieux sont surnommées « bobber ».

Toutes les cambuses disposent de plateformes d'extrémité ouvertes.

Utilisation dans les trains de voyageurs[modifier | modifier le code]

Les fourgons-frein ont été utilisés sur les premiers trains de voyageurs. Certaines voitures de chemin de fer disposent d’un compartiment à bagages doté d’un compartiment frein. Il sert essentiellement à l’immobilisation d’un rame de voiture en stationnement.

Voiture Mark 1 des British Railways mixte avec espace passagers, bagages et frein.


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]