Fourcès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fourcès
Entrée de Fourcès.
Entrée de Fourcès.
Blason de Fourcès
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Midi-Pyrénées
Département Gers
Arrondissement Condom
Canton Montréal
Intercommunalité Communauté de communes de la Ténarèze
Maire
Mandat
Daniel Bellot
2014-2020
Code postal 32250
Code commune 32133
Démographie
Gentilé Gracieux-divins
Population
municipale
281 hab. (2011)
Densité 12 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 59′ 38″ N 0° 13′ 51″ E / 43.9938888889, 0.23083333333343° 59′ 38″ Nord 0° 13′ 51″ Est / 43.9938888889, 0.230833333333  
Altitude 65 m (min. : 64 m) (max. : 180 m)
Superficie 23,72 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Gers

Voir sur la carte administrative de Gers
City locator 14.svg
Fourcès

Géolocalisation sur la carte : Gers

Voir sur la carte topographique de Gers
City locator 14.svg
Fourcès

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Fourcès

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Fourcès
Liens
Site web Site officiel

Fourcès (Forcés en gascon) est une commune française située dans le département du Gers en région Midi-Pyrénées.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situé sur la rivière Auzoue, le village de Fourcès est extrêmement pittoresque comme en atteste son appartenance à l'association des plus beaux villages de France. Ayant d'abord été un Castelnau, Fourcès a la particularité d'être la seule bastide au plan circulaire du Gers.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

L'existence de Fourcès est mentionnée dans une charte de 1068. Cette place forte est alors une des seigneuries les plus importantes de Gascogne.Elle fut très disputée par la France et l'Angleterre jusqu'au XVe siècle.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1983 mars 2001 Pierre Esquerré PCF  
mars 2001 en cours Daniel Bellot[1]    
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 281 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].
           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1841 1846 1851 1856
1 064 1 029 1 045 1 013 1 102 1 026 1 033 1 006 1 015
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
980 950 932 895 860 847 775 721 721
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
662 648 566 655 636 613 601 608 532
1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010 2011
468 372 356 324 277 295 298 279 281
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Fourcès est homologué comme un des plus beaux villages de France.
  • La tour de l'Horloge (XIIIe siècle), monument classé.
  • Le château (XVe siècle) se situe le long de l'Auzoue. Les deux ailes du château, incomplètes, se rejoignent sur une tour ronde de même hauteur. L'édifice a conservé sa haute façade extérieure ornée de fenêtres à meneaux et son escalier aux larges volutes dallées. Aujourd'hui, le château est un hôtel-restaurant.
  • L'église Sainte-Quitterie. Datant vraisemblablement de la période pré-romane.
  • La place ronde correspond vraisemblablement à une ancienne motte castrale arrasée. Les rues partent de ce cercle vers l'extérieur. Les maisons sur la place possèdent des arcades, des couverts et des colombages.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

La coquille Saint-Jacques, symbole du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
Écartelé : au premier et au quatrième d'or au lion de gueules, au deuxième et au troisième d'argent au corbeau de sable, becqué et membré de gueules[4].

Vie pratique[modifier | modifier le code]

Service public[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Vue de Fourcès, depuis la route de Heux
  • un marché des livres anciens le 3e dimanche du mois de juillet ;
  • un marché nocturne le 3e jeudi de juillet et le 3e week-end d'août ;
  • des concerts de jazz en partenariat avec le Jazz in Marciac ;
  • un exceptionnel marché aux fleurs le dernier week-end d'avril ;
  • des brocantes les deuxième dimanche des mois de mai, juin, juillet, août.

Activités sportives[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Écologie et recyclage[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :


Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]