Fosseuse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fosseuse
L'église du village.
L'église du village.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Picardie
Département Oise
Arrondissement Beauvais
Canton Méru
Intercommunalité Communauté de communes des Sablons
Maire
Mandat
Jean-Pierre Mayot
2014-2020
Code postal 60540
Code commune 60246
Démographie
Population
municipale
739 hab. (2011)
Densité 166 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 12′ 51″ N 2° 11′ 12″ E / 49.2142, 2.186749° 12′ 51″ Nord 2° 11′ 12″ Est / 49.2142, 2.1867  
Altitude Min. 50 m – Max. 129 m
Superficie 4,44 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Fosseuse

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Fosseuse

Fosseuse est une commune française située dans le département de l'Oise en région Picardie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Placée au cœur de la vallée de l'Esches, Fosseuse est située à trente minutes de Beauvais et à une heure de Paris.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours
(au 2 avril 2014)
Jean-Pierre Mayot   retraité cadre commercial
Réélu pour le mandat 2014-2020[1]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 739 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
140 139 164 191 167 168 164 171 169
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
201 204 232 202 193 182 213 190 195
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
206 194 212 203 175 196 175 165 172
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
180 194 228 572 677 742 734 733 739
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (15,4 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (17,5 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (52 % contre 48,4 % au niveau national et 49,3 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 52 % d’hommes (0 à 14 ans = 22 %, 15 à 29 ans = 16,8 %, 30 à 44 ans = 19,7 %, 45 à 59 ans = 26 %, plus de 60 ans = 15,5 %) ;
  • 48 % de femmes (0 à 14 ans = 18,2 %, 15 à 29 ans = 17 %, 30 à 44 ans = 21,6 %, 45 à 59 ans = 27,8 %, plus de 60 ans = 15,3 %).
Pyramide des âges à Fosseuse en 2007 en pourcentage[4]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90  ans ou +
0,0 
4,5 
75 à 89 ans
3,7 
11,0 
60 à 74 ans
11,6 
26,0 
45 à 59 ans
27,8 
19,7 
30 à 44 ans
21,6 
16,8 
15 à 29 ans
17,0 
22,0 
0 à 14 ans
18,2 
Pyramide des âges du département de l'Oise en 2007 en pourcentage[5]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90  ans ou +
0,8 
4,5 
75 à 89 ans
7,1 
11,0 
60 à 74 ans
11,5 
21,1 
45 à 59 ans
20,7 
22,0 
30 à 44 ans
21,6 
20,0 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
19,9 

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Château renaissance
Article détaillé : Château de Fosseuse.
Le Château
Parc du Château
  • Église Saint-Michel et Saint-Claude

Placée sous l'invocation de St Michel et St Claude, l'église paroissiale de Fosseuse fut, au XVIe siècle, la chapelle du château édifié par la famille de Montmorency. Aujourd'hui, il ne reste que le chœur datant de cette époque. Sous celui-ci, un caveau renfermerait les restes de plusieurs membres de cette famille, qui resta propriétaire de la terre de Fosseuse pendant plus de 200 ans.

Une nef unique non voûtée post XVIIe/XVIIIe siècle et un chœur polygone à pans coupés et légèrement plus élevé. Un chevet en arc de cercle et une abside isolée par un mur avec 2 portes de petites dimensions en plein cintre. Absence de transept, petit clocheton de bois 8 vitraux et 8 niches destinées à abriter des statues (St Antoine de Padoue, Ste Philomène, St Denis, Le Bon Pasteur, en terre cuite vernissée datant du XVIIIe} et volée dans les années 70

Une pierre a également été découverte enterrée près de l'église. On y trouve plusieurs inscriptions : "Claude de Montmorency, Baron de Fosseulx" "Faict le 9ième jour ..) "1536" On y trouve également gravées les armoiries de la famille des Montmorency Fosseulx. Cette pierre aurait fait partie d'un tombeau se trouvant dans la crypte, sous le chœur.

En 1998, les élus de la Communauté de Communes des Sablons ont pris la décision de restaurer les sites et monuments d'intérêt architectural et historique de la communauté : églises, châteaux, mairies, tours, lavoirs... C'est ainsi qu'en 2000 les premiers travaux ont pu commencer. En ce qui concerne l'église de Fosseuse, l'objectif premier était d'affirmer la différenciation entre le chœur XVIe et la nef, pots XVIIe/XVIIIe. C'est donc en octobre 2005 que la restauration a débuté, sous la responsabilité de François Pierre Guignard, architecte.

Autour de l'église a été réalisé un drain destiné à évacuer le surplus d'eau du sol. Les toitures du chœur et de la nef furent également restaurées en utilisant des ardoises (chœur) et des tuiles plates (nef) La charpente a été révisée, la couverture du clocher vérifiée et un paratonnerre ainsi que le coq ont été installés. Les façades de l'église ont été révisées tout comme les panneaux des vitraux, et des travaux d'accompagnement aux travaux de couverture ont été réalisés. Enfin, l'horloge a été remise en fonction.

Un décor de faux appareillage a été réalisé sur les murs du chœur et un badigeon a été effectué sur ceux de la nef. Le mobilier de l'église a également pu bénéficier de restauration, tout comme la statuaire. Un nettoyage du sol a été effectué et un lambris menuisé a été installé sur le soubassement afin d'assainir le bas des murs. Enfin, une installation électrique a été ajoutée.

  • Lavoirs

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Françoise de Montmorency-Fosseux

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Les maires élus et réélus avec les nouveaux conseils municipaux installés », L'Echo du Thelle, no 523,‎ 2 avril 2014, p. 12
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2011
  4. « Évolution et structure de la population à Fosseuse en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 13 novembre 2010)
  5. « Résultats du recensement de la population de l'Oise en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 13 novembre 2010)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :