Forua

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Forua
Blason de Forua
Héraldique
Drapeau de Forua
Drapeau
Hotel de ville de Forua
Hotel de ville de Forua
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Pays basque Pays basque
Province Biscaye Biscaye
Comarque Busturialdea
District judic. (Udal / Municipio)
Maire Igor Duñabeitia Alakano (PNV)
Code postal 48393
Démographie
Gentilé Forutarra
Population 965 hab. (2007)
Densité 122 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 20′ 00″ N 2° 40′ 00″ O / 43.333333, -2.666667 ()43° 20′ 00″ Nord 2° 40′ 00″ Ouest / 43.333333, -2.666667 ()  
Altitude 199 m
Superficie 794 ha = 7,94 km2
Rivière(s) Oka
Bordée par Mer Cantabrique
Localisation
Localisation de Forua

Géolocalisation sur la carte : Pays basque

Voir sur la carte administrative du Pays basque
City locator 14.svg
Forua

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Forua

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Forua
Liens
Site web www.forua.net

Forua en basque ou Fórua en espagnol est une commune de Biscaye dans la communauté autonome du Pays basque en Espagne.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom du village dérive directement du mot latin forum (forum), terme latin qui faisait référence au marché ou à la place publique. Son nom signifierait le forum, de foru (m) + a (article en basque).

Histoire[modifier | modifier le code]

Forua est une municipalité située sur la rive gauche de la ria de Mundaka, au nord de la province et de la localité de Guernica, à laquelle elle a été intégrée. Elle se situe sur un ancien village romain construit au Ier siècle, qui servait de centre commercial de la zone et port de navigation (cabotage) dans le golfe de Gascogne. Ce village a été abandonné au Ve siècle.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La rivière de Guernica est le principal courant d'eau qui parcourt le territoire municipal, ainsi que la rivière Urkieta, affluent de l'Oka.

Orographie[modifier | modifier le code]

Son relief est montagneux, avec une hauteur maximale de 369 m. Il y a de nombreuses grottes et dans certaines d'entre elles on a trouvé des restes préhistoriques (la grotte de Santimamiñe est toute proche, possédant d'importantes peintures rupestres).

Patrimoine civil[modifier | modifier le code]

  • Village Romain.
  • Restes préhistoriques: dans la grotte de Ginerradi, dans la montagne Artadi, il y a un gisement de facies néolithique découvert par José Miguel de Barandiaran[1] en 1919. Il y a aussi des restes à Peña Forua et à Atxeta.


Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

  • Église de San Martín: située dans le quartier Elixalde, a été fondée à la fin du XIe siècle ou au début du XIIe siècle, selon l'historien Juan Ramón Iturriza (1795), sous le Pape Urbain II. Sa fondation ont été d'éviter le déplacement des seigneurs de la zone à des localités éloignées pour entendre messe. Elle a subi beaucoup de restructurations tout au long du temps. La plus importante a été celle du XVIe siècle, dont on l'a doté d'un style gothique-renaissance propre des tailleurs de pierres biscaïens de l'époque. Dans cette modification, l'église prend une forme de « salon social » de forme de carrée, afin que tous les fidèles voient l'autel de façon égale (igualdad de lege). Au XVIIIe siècle, on trouve un autel romain, qui se transforme en pile baptismale. À l'intérieur on a trouvé une nécropole, qui s'étend de l'époque romaine jusqu'au XIXee siècle (depuis 200 ans jusqu'à il y a 1 600 ans). C'est la plus importante de la Biscaye.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. José Miguel de Barandiarán y Ayerbe (Ataun, Guipuscoa, 1889 - 1991), appelé Joxemiel Barandiaran et aita (père) Barandiaran, prêtre, anthropologue, ethnographe et archéologue basque, auteur de nombreuses recherches, considéré comme le "patriarche de la culture basque".

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]