Fortune de France (roman)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Fortune de France (Roman))
Aller à : navigation, rechercher
Fortune de France
Auteur Robert Merle
Genre Roman historique
Lieu de parution France
Éditeur Plon
Date de parution 1977
Nombre de pages 442
ISBN 2-259-00319-2
Série Fortune de France
Chronologie
En nos vertes années Suivant

Fortune de France est le premier roman, paru en 1977, de la longue série historique que Robert Merle consacre aux débuts de l’époque moderne en France et à ses tourmentes religieuses. Il est écrit dans la langue de l'époque, aménagée pour faciliter la lecture.

Résumé[modifier | modifier le code]

Le premier volet de cette fresque débute en 1547, avant la mort de François Ier et se termine en 1566, un an après l’entrevue de Bayonne.

Anoblis grâce à leurs exploits militaires, la « frérèche », duo composé de Jean de Siorac et de Jean de Sauveterre, s’installe dans un château près de Sarlat dans le Périgord. Bien que réformé, Jean de Siorac épouse une catholique, qui donnera naissance à deux garçons et à une fille: François, Pierre(le narrateur) et Catherine. Pierre, cadet et destiné à une carrière de médecin, grandit aux côtés de Samson, son demi-frère, né d'une relation adultérine et recueilli au château à l'âge de 3 ans, après la mort de sa mère lors d'une épidémie de peste. Rusés, les deux Jean, s'entourent de serviteurs habiles, leur permettant d'échapper aux périls auxquels ils sont confrontés (épidémies, famines, attaques de maraudeurs, tensions religieuses, etc.) et de faire prospérer leur châtellenie. Parmi eux, Miroul, fils de paysan, devenu larron suite au massacre de sa famille, est recruté aux services de Pierre. Le récit s'achève lorsque Pierre et Samson, accompagné de Miroul, partent suivre leurs études à Montpellier.

Réception[modifier | modifier le code]

Ce roman connut un succès très important dès sa publication. Un million d'exemplaires sont vendus, avant que Robert Merle ne décide de poursuivre les aventures de Pierre de Siorac[1].

Analyse et commentaires[modifier | modifier le code]

À travers les tribulations de ses protagonistes, qui rencontreront notamment le jeune Étienne de La Boétie, l’auteur explore la naissance du mouvement huguenot en France. De nombreux faits historiques (bataille de Cérisoles, prise de Calais, confrontation entre les Guise et les Coligny, massacre des Vaudois du Luberon…) servent de cadre à son roman et permettent de faire la lumière sur l’une des périodes les plus sombres mais aussi les plus palpitantes de l'histoire de France.

Livre audio[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Portrait de Robert Merle », Lire.fr,‎ mai 1995 (lire en ligne)