Fortuné Méaulle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Méaulle (homonymie).
Chifflart, illustration pour Les Travailleurs de la Mer, gravée par Méaulle

Fortuné Louis Méaulle, né le 11 avril 1844[1] à Angers et mort en 1901, est un graveur sur bois et écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Méaulle est formé par Joseph Burn Smeeton (Londres, 1817) graveur, peintre et écrivain. Il réussit à s’introduire dans le petit groupe très fermé, constitué par Laplante, Hildibrand et Barbant père, qui travaille pour Hachette. Il y reste peu, évincé par « faute de sérieux ».

Il dirige ensuite son propre atelier, où il est un des premiers à graver pour Daniel Vierge. Il grave aussi les illustrations de François Chifflart pour Les Travailleurs de la Mer de Victor Hugo, dont il révèle aussi les dessins. Victor Hugo avait inséré des lavis dans son manuscrit, mais il ne s’était pas résolu à les faire graver, craignant d’en perdre la matière évanescente « tout en nuages ». La virtuosité de Méaulle le convainc.

L’atelier de Méaulle a une production abondante, avec une qualité inégale.

Il grave une grande quantité de couvertures du Supplément illustré du Petit Journal dessinées par Henri Meyer.

Écrivain, il publie des ouvrages sur l’art, ainsi que des romans pour la jeunesse.

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages écrits par Fortuné Méaulle, avec des illustrations d’artistes divers, la plupart gravées par Fortuné Méaulle.

  • Missel des Pèlerinages, Enluminures d'Edmond Marchand gravées par Fortuné Méaulle, 1893
  • Messieurs et Mesdemoiselles Bébé, carnets d’un papa, ca. 1880
  • Victor Hugo, 1802-1902, ouvrage pour la jeunesse,
  • Le Robinson des Airs, Paris, Ducrocq, 1889
  • Le Petit Amiral, Paris, Ducrocq, 1890
  • Petite Naga, Paris, 1891
  • Délaissée, Tours, Mame, 1892
  • Le Testament du Duc Job, Tours, Mame, 1893
  • Le Maître (la vie d’un artiste), Paris, Picard et Fils,

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Rémi Blachon, La Gravure sur bois au XIXe siècle, Éditions de l'Amateur, 2001

Références[modifier | modifier le code]